BFM Paris

Paris: Gérald Darmanin en visite à la grande synagogue de la Victoire

Gérald Darmanin le 8 juillet 2020 Place Beauvau

Gérald Darmanin le 8 juillet 2020 Place Beauvau - Thomas COEX © 2019 AFP

Le grand rabbin de France a vu dans la visite du ministre des Cultes une "grande symbolique", "pleine d'espoir", alors qu'il y a "80 ans, jour pour jour, la République disparaissait avec le vote des pleins pouvoirs à Pétain".

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a consacré ce vendredi sa première visite cultuelle à la religion juive en assistant à l'office du Chabbat à la grande synagogue de la Victoire à Paris, a constaté l'Agence France Presse (AFP).

Le grand rabbin de France Haïm Korsia a vu dans la visite du ministre des Cultes une "grande symbolique", "pleine d'espoir", alors qu'il y a "80 ans, jour pour jour, la République disparaissait avec le vote des pleins pouvoirs à Pétain".

Accueilli par Haïm Korsia, le président du Consistoire Joël Mergui, le président du Crif Francis Kalifat et le rabbin Moshe Sebbag de la grande synagogue, Gérald Darmanin a visité l'édifice et les monuments aux morts pour la France de la communauté juive durant les deux guerres mondiales.

"Le soutien total du gouvernement"

A l'issue de l'office auquel il a assisté, le ministre de l'Intérieur a dit avoir "pris contact avec tous les représentants des cultes". "Le ministre des Cultes, a-t-il dit, doit garantir à tous les citoyens croyants qu'ils ont une liberté indéfectible de croire en leur religion".

"Les juifs de France ont eu à connaître de nombreux actes inqualifiables. Attaquer les juifs de France, c'est attaquer la République", a poursuivi Gérald Darmanin, en insistant sur "le soutien total du gouvernement".

Il a affirmé qu'il se rendrait "vraisemblablement" à Saint-Etienne-du-Rouvray pour la commémoration de l'assassinat du prêtre Jacques Hamel, le 26 juillet 2016, par deux islamistes radicaux.

Il a pris en outre contact avec le président du CFCM (Conseil français du culte musulman) pour "une visite dans les prochains jours dans la mosquée de son choix".

F.B. avec AFP