BFM Paris

"Noël dans un lieu très original": à Levallois-Perret, les messes seront célébrées au Palais des sports

La mairie a décidé de réquisitionner le Palais des sports Marcel-Cerdan pour y organiser les offices de Noël du 24 décembre. Une salle de 3000 places, où le respect des gestes barrières sera facilité.

Le parquet du Palais des sports Marcel-Cerdan accueille habituellement les matchs des Metropolitans 92. Une fois n'est pas coutume, les basketteurs cèderont leur place le temps d'une soirée aux fidèles venus pour la messe de Noël.

Au vu du contexte sanitaire, la Ville de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a fait le choix de réquisitionner l'enceinte sportive et ses 3000 places assises. Une capacité bien supérieure à celle de l'église, estimée à 800 personnes, où le respect des gestes barrières aurait été plus compliqué à faire respecter.

"L'idée, ce n'est pas de mettre 3000 personnes côte-à-côte mais d'espacer les gens, relève Agnès Pottier-Dumas, maire Les Républicains (LR) de Levallois-Perret. On a à peu près 150 personnes qui pourront être sur le parquet et à peu près 600 dans les gradins."

Musique, éclairage et encens?

"L'autel sera là où il y a le panier", indique le père Jacek Mleczko, tout sourire. Nous n'avons pas eu Pâques. On est heureux d'avoir Noël dans un lieu très original (...) avec un nombre de fidèles qui ne soit pas limité."

Reste désormais à organiser les lieux pour accueillir les fidèles pour les messes de 17h et 19h le 24 décembre. Pour l'heure, le protocole sanitaire revu par le gouvernement pour les lieux de culte jusqu'au 15 décembre prévoit de laisser deux sièges libres entre chaque fidèle ou groupe de fidèles et de n'occuper qu'une rangée sur deux.

Côté logistique à Levallois, des questions sont encore en suspens "par rapport au matériel audiovisuel, ce qu'on peut projeter, ce qu'on peut faire au niveau de la musique, de l'éclairage", poursuit le père Jacek Mleczko. Et l'intéressé de se réjouir: "On va même tester pour voir si on peut avoir de l'encens".

Ce n'est pas la première fois que la municipalité met à disposition ses équipements sportifs pour la tenue de cérémonies religieuses. Peu après le confinement, la fête de l'Aïd avait pu être célébrée au stade Didier-Drogba et celle de Kippour dans la salle du palais des sports Gabriel-Péri.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions