BFM Paris

Ni masques, ni distanciation sociale: une messe célébrée à Paris sans respect des gestes barrières

Samedi, de nombreux fidèles étaient réunis à l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile au mépris des consignes sanitaires.

Sur les images, les fidèles apparaissent regroupés, sans distance, et souvent sans masque. La messe qui s'est tenue samedi à l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile dans le 9e arrondissement de Paris, en plein week-end de Pâques, était loin de respecter les consignes sanitaires, selon une vidéo publiée par Le Parisien lundi.

Outre les fidèles regroupés, le prêtre a officié sans masque, l'hostie a été donnée directement de la main et les baptisés ont trempé la tête dans la même eau, peut-on également voir sur ces images.

Pourtant, les consignes du diocèse de Paris étaient claires: port du masque obligatoire pour tous à partir de 11 ans, un rang sur deux laissé inoccupé, et distance minimale de deux emplacements entre chaque personne ou entre chaque famille.

Le diocèse se "désolidarise"

Le diocèse de Paris a condamné les faits sur BFMTV. "J’ai découvert hier soir ces images j'étais tout à fait stupéfié parce que ça ne correspond pas aux consignes données", indique Denis Jachiet, évêque auxiliaire du diocèse de Paris.

Selon ce dernier, cette messe est une exception. "Je pense que dans la majorité des paroisses, les prêtres se sont vraiment appliqués à respecter les gestes barrières".

Le gouvernement réagit

Invité de France 2, le porte-parole du gouvernement a également réagi ce mardi matin.

"L'accès aux lieux de culte reste autorisé, il l'est avec des jauges et un certain nombre de barrières qui sont demandées. Et donc dès lors que l'on ne les respecte pas, on prend un risque pour soi et on prend un risque pour les autres", a déclaré Gabriel Attal.

De son côté Gérald Darmanin pense "que c'est un cas isolé". "Je voudrais saluer la grande responsabilité qu'ont eu les cultes chrétiens ce week-end, le culte juif et demain le culte musulman pour le ramadan."

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a indiqué que la situation "n'est pas admissible".

Le diocèse de Paris compte aviser les personnes responsables de cette messe et donner des suites en interne. Le diocèse était déjà intervenu l'année dernière dans cette église pour non-respect des gestes barrières. "Il y aura certainement des mesures qui seront prises", avertit Denis Jachiet.

Aurore Villemur, Alicia Foricher