BFM Paris

Métro parisien: le ticket cartonné va commencer à disparaître des stations en octobre

La ticket de métro devrait commencer à disparaître en octobre

La ticket de métro devrait commencer à disparaître en octobre - RATP

Dans le cadre du projet de modernisation des titre de transports de la RATP, certaines stations de métro ne proposeront plus de vente de carnets de tickets cartonnés aux automates à partir du 14 octobre.

À partir du 14 octobre, il ne sera plus possible d'acheter des carnets de tickets de métro aux automates de certaines stations de métro. Cette mesure fait partie du projet de modernisation des titres de transports d'Ile-de-France Mobilités. Ils laissent donc leur place à des alternatives dématérialisées plus avantageuses selon la RATP.

La vente du carnet prendra fin progressivement en trois étapes, dont la première commence dans deux semaines.

À partir du 14 octobre, une centaine de stations ne proposeront plus à la vente aux automates ces tickets T+ en carton. Les stations concernées sont notamment Champs-Elysées Clémenceau, Bourse, Jussieu, Duroc ou encore Esplanade de la Défense. Des stations de RER comme Marne-la-Vallée ou Cité universitaire arrêteront également la vente. La mesure ne s'applique dans aucune gare pour le moment.

Dans le détail, la carte des stations où la vente de ticket papier ne sera plus proposée aux automates. Cliquez ici pour la voir en grand.

Liste des stations ne proposant plus de vente de carnets de tickets à partir d'octobre
Liste des stations ne proposant plus de vente de carnets de tickets à partir d'octobre © RATP

La deuxième phase aura lieu en janvier 2022 dans 176 stations supplémentaires dont Abbesses ou Pont Neuf. Au printemps de la même année, toutes les stations seront concernées.

À noter que les carnets pourront toujours être achetés auprès des agents dans les guichets jusqu'au printemps 2022, qui marquera la fin définitive du ticket de métro cartonné.

Des alternatives dématérialisées

Pour les voyageurs occasionnels ne souhaitant pas prendre un abonnement mensuel, des alternatives dématérialisées sont proposées. Il est déjà possible d'acheter un pass navigo Easy pour le prix de 2 euros. Cette carte peut être rechargée de tickets dématérialisés, à l'unité ou en carnet. Le carnet dématérialisé est moins cher de deux euros que les actuels carnets en carton.

Pour les usagers du bus, un ticket de dépannage peut aussi être acheté par SMS au prix de deux euros. Les voyageurs peuvent également charger leurs titres de transport directement sur un téléphone Android ou IOS.

La RATP assure que la fin des carnets de tickets cartonnés permet de favoriser des solutions d'achat plus avantageuses pour les usagers. Elle pointe notamment, la démagnétisation de 5 millions de tickets par an dûe à une proximité avec des pièces ou des clefs ainsi que la perte d'un ticket sur 10 par carnet en moyenne.

En 2019, 28 millions de tickets ont été vendus en carnets en 2019. Leur fin va permettre aussi d'accumuler moins de déchets dans la capitale.

"Jeté dans la rue, un ticket de métro met un an à se décomposer, soit autant de temps qu’un mégot de cigarette", explique la RATP

La RATP précise par ailleurs, que la fin du ticket en carton individuel n'est pas encore prévue. Ainsi, le ticket T+ à l'unité ainsi que le billet “origine destination'', permettant de voyager en banlieue, resteront disponibles à la vente en format cartonné.

dossier :

RATP

Gauthier Hartmann