BFM Paris

Louis 14 plutôt que Louis XIV? Le musée parisien Carnavalet cherche à éteindre la polémique

Le musée Carnavalet actuellement en cours de restauration

Le musée Carnavalet actuellement en cours de restauration - Thomas SAMSON / AFP

Une vive polémique, notamment relayée dans la presse italienne, a éclaté autour du musée consacré à l'histoire de Paris, qui s'apprête à rouvrir après quatre ans de travaux.

Le Musée Carnavalet a-t-il abandonné les chiffres romains pour les chiffres arabes pour désigner les rois? Non, se défend Paris-Musées, qui le gère, les caractères arabes ne sont utilisés qu'en appoint pour permettre un meilleur accès de publics handicapés aux œuvres.

Cesser d'écrire Louis XIV pour Louis 14? Une vive polémique, notamment relayée dans la presse italienne, a éclaté autour du musée consacré à l'histoire de Paris, qui s'apprête à rouvrir après quatre ans de travaux.

Elle a dénoncé une "catastrophe culturelle" et s'est gaussée d'une visée "politiquement correcte" au détriment de l'usage qui veut qu'on désigne les rois et empereurs par des chiffres romains.

"Innovant en matière d'accessibilité"

"Les chiffres romains ne sont pas abandonnés: ils sont utilisés pour les noms des rois et empereurs sur près de 3000 textes des salles à l'exception de 170 textes de médiation universelle accessible à tous les publics", s'est justifié Paris-Musées sur Twitter.

Et l'adjointe à la Culture de la Mairie de Paris, Carine Rolland, d'enfoncer le clou: "nous ne supprimons rien mais nous nous devons d'être ambitieux et innovants en matière d'accessibilité".

Les chiffres romains ont été conservés sur tous les cartels développés, les cartels enfants, les écrans, les graphiques, etc.

Des modules à toucher, à manipuler

170 dispositifs au total vont proposer des décryptages à l'aide de modules à toucher, à manipuler, à écouter. La règle choisie a été "le facile à lire et à comprendre": phrases courtes, vocabulaire simple et... chiffres arabes.

Cette numérotation facilitera la compréhension des visiteurs en situation de handicap, a-t-on expliqué à l'Agence France-Presse (AFP). Sur ces dispositifs, figure aussi la description des œuvres en braille.

Quant aux siècles, ils seront désormais numérotés en caractères arabes et non romains sur l'ensemble du parcours, car les dates évoquées sont très nombreuses dans ce musée qui couvre des millénaires d'histoire de Lutèce et de Paris. Le choix de Carnavalet rejoint à cet égard des usages de plus en plus fréquents dans de nombreux musées à travers le monde.

Le "Musée Carnavalet - Histoire de Paris" présentera à sa réouverture 3.800 oeuvres de la Préhistoire à aujourd'hui, dans un parcours modernisé.

F.B. avec AFP