BFM Paris

Ile-de-France: l'ARS assure que la vaccination se poursuit "à un rythme soutenu"

Un vaccin contre le Covid-19 (illustration)

Un vaccin contre le Covid-19 (illustration) - Ina FASSBENDER © 2019 AFP

Malgré le décalage de certains rendez-vous pour des premières injection de vaccin, l'ARS Ile-de-France assure que la vaccination reste soutenue dans la région.

Les annonces de déprogrammations de rendez-vous de vaccination se multiplient ces derniers jours en France, faute de doses. En Ile-de-France, l'AP-HP a annoncé ce jeudi suspendre les injections de 1ère dose de vaccin, dans tous ses établissements de santé, tout en continuant à assurer les injections de secondes doses.

A l'échelle de la région et dans les autres centres de vaccination, l'ARS Ile-de-France assure néanmoins que la vaccination se poursuit "à un rythme soutenu". Des reports de rendez-vous pour des premières injections vont bien avoir lieu mais "dans le volume le plus limité possible", promet l'ARS. L'agence de santé a souhaité détailler le calendrier prévu pour les prochaines semaines et affiches ses objectifs de vaccination.

Moins de primo-vaccination la 2e semaine de février

Pour la première semaine de février, l'ARS prévoit 72.000 injections, dont 45.000 rendez-vous de première injection. Celles-ci seront effectuées dans les 116 centres de la région ouverts aux publics prioritaires.

La semaine du 8 février, l'ARS prévoit un peu plus de vaccinations avec 75.000 injections prévues mais beaucoup moins de primo vaccinations.

"Le volume disponible pour les premières injections, devrait se situer autour de 25.000 dans les centres ambulatoires de la région. Cela nécessitera le décalage de 15 à 20.000 rendez-vous prévus cette semaine-ci", indique l'ARS.

Ces rendez-vous décalés pourront être fixés dans les deux semaines suivantes. La troisième semaine de février, 86.000 vaccinations seront assurées, principalement des secondes injections. Enfin pour la semaine du 22 février, 93.000 vaccinations sont programmées. Pour cette dernière semaine de février, l'ARS prévoit une forte mobilisation pour des primo injections avec 40.000 injections prévues.

Au regard de ce calendrier, l'ARS promet des volumes de vaccination qui vont "demeurer élevés" malgré les difficultés d'approvisionnement.

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions