BFM Paris

Covid-19: ce qui pourrait changer lundi à Paris et dans sa petite couronne

Fermeture des bars, limitation des interactions sociales... En cas de passage en alerte maximale, les habitants de Paris et de sa petite couronne devront se plier à de nouvelles restrictions.

Un sursis de 48 heures. C'est le temps qu'a accordé le gouvernement à Paris et sa petite couronne avant que des mesures plus restrictives ne soient prises si la situation sanitaire ne s'améliore pas. La capitale est donc restée jeudi en alerte renforcée, mais pourrait passer en alerte maximale dès lundi.

Si cette évolution se confirme, les habitants de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne devraient se plier à de nouvelles règles, à commencer par la limitation drastique des interactions sociales. Les regroupements familiaux et amicaux devraient ainsi être interdits en cas de passage en alerte maximale.

Si la dynamique se poursuit, les bars seraient aussi parmi les premiers touchés et devraient fermer leurs portes dès lundi.

Incertitude dans les restaurants et les salles de sport

Les restaurants pourraient cependant être épargnés. Un protocole sanitaire strict à appliquer dans les établissements devraient être présenté prochainement par les représentants du secteur, leur permettant de garder leurs portes ouvertes en cas de nouvelles restrictions.

L'espoir est également revenu du côté des salles de sport, fermées depuis le 24 septembre. Le tribunal administratif de Paris a en effet retoqué jeudi l'arrêté de la préfecture, lui demandant de revoir sa copie.

Le préfet de police doit désormais "édicter un nouvel arrêté précisant les activités physiques et sportives dont la pratique doit provisoirement être interdite à Paris dans les salles couvertes des établissements recevant du public", et ce "au plus tard le 5 octobre 2020", soit lundi. D'ici là, les salles de sport de la capitale restent fermées mais pourrait donc rouvrir en début de semaine prochaine.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a justifié le très probable passage en zone d'alerte maximale de Paris et de sa petite couronne par une nette dégradation des indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-19. Tous sont passés au-dessus du seuil d'alerte.

Dans la capitale, le taux d'incidence est de 263 cas positifs pour 100.000 habitants (pour un seuil à 250) et de 105 cas chez les personnes dites "vulnérables" comme les séniors (pour un seuil à 100).

En Ile-de-France et à Paris, 30 à 35% des places en réanimation sont par ailleurs occupées par des patients positifs au Covid-19. Le niveau d'alerte se situe à 30% et selon les projections du gouvernement, on pourrait atteindre le double de ce seuil d'ici deux semaines si le virus continuer de circuler aussi rapidement.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions