BFM Paris Île-de-France
Paris Île-de-France

Bussy-Saint-Georges: une entreprise brûlée, un homme retrouvé blessé par balles à proximité

Un badge de la police sur une veste (illustration)

Un badge de la police sur une veste (illustration) - Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Une entreprise de Bussy-Saint-Georges en Seine-et-Marne, Rémy Traiteur, a entièrement brûlé la nuit de jeudi 4 août. Le principal suspect a été découvert à côté, blessé deux fois par balles.

Un homme est suspecté d’avoir incendié l’entreprise Rémy Traiteur à Bussy-Saint-Georges en Seine-et-Marne. Cette nuit du jeudi 4 août, sur les coups de 2h50 du matin, il a été retrouvé sur le trottoir face au bâtiment en feu. Il était blessé par balles au menton et au visage, son arme à terre, explique une source policière à BFMTV.com, confirmant une information d’Actu.fr.

Les policiers, en patrouille avenue Graham-Bell cette nuit, entendent deux détonations. En s’arrêtant, ils aperçoivent de la fumée venant d’une entreprise, celle de Rémy Traiteur. Sur place, ils constatent que la porte est ouverte, de la fumée s’échappant. Malgré l’intervention des pompiers, Rémy Traiteur a entièrement brûlé. L’entreprise voisine, Noveca, spécialisée dans les produits ménagers, a légèrement été touchée.

Un homme blessé par balle à la tête

En attendant l’arrivée des pompiers, la présence d’un individu interpelle les policiers. Un homme, assis sur le trottoir, face à l’entreprise en train de brûler. En s’approchant, ils s’aperçoivent qu’une arme est posée face à lui, sa main dessus. Ils écartent rapidement l’arme et découvrent qu’il est blessé par deux fois.

Un impact de balle au menton et un à la tête sont visibles. Ils engagent les premiers soins avant son transfert à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (13e arrondissement de Paris). Son pronostic vital est engagé.

La piste criminelle privilégiée

Pour l’heure, aucun lien n’est établi entre l’homme et la société. Toutefois, la piste criminelle avec tentative de suicide est privilégiée. L’individu avait les vêtements imbibés d’essence, un bidon a été trouvé à l’intérieur de l’entreprise alors que cinq départs de feu ont été recensés. L’enquête, en cours, a été confiée au commissariat de Chessy.

Juliette Vignaud