BFMTV

Tempêtes et marées font remonter des balles de fusil sur la plage d'une île au large de Saint-Malo

BFMTV

Cette semaine, après trois récentes tempêtes et un épisode de grandes marées, des munitions ont été retrouvées sur une plage de l'île de Cézembre, au large de Saint-Malo. L'endroit fut le théâtre de violents combats et de bombardements durant la Seconde guerre mondiale.

C'est une langue de terre, dardée au large de Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine. Ce vendredi, le site de 20 minutes a signalé que 200 balles de fusil venaient d'être retrouvées sur une plage de cette île de Cézembre, balayée ces derniers jours par trois tempêtes et un épisode de grandes marées.

Cézembre fut un bastion avancé de l'armée allemande dans l'océan Atlantique pendant la Seconde guerre mondiale. Avant la reddition de ces troupes, survenue le 2 septembre 1944, devant les soldats alliés engagés dans la libération du pays, l'endroit a été intensément pilonné, y compris par des bombes au phosphore ou au napalm. 

"Toutes au même endroit" 

D'ailleurs, bien que ces munitions oxydées ne semblent pas présenter le même danger, le commissariat a demandé, via Ouest France, aux personnes découvrant éventuellement de nouvelles balles sur la grève de Cézembre, de le contacter car "elles pourraient contenir du phosphore, qui est inflammable". Frank Meslier, patron d'un restaurant de l'île, a confié au quotidien: "On en retrouve après chaque grande marée. Mais là quand même, il y en avait beaucoup. Elles proviennent probablement de la même caisse. Nous les avons quasiment toutes trouvées au même endroit."

Robin Verner