BFMTV

Tempête Leiv: plus de 250.000 foyers privés d'électricité dans le sud-ouest

Une deuxième tempête, baptisée Leiv, balaye la France ce samedi. Des rafales de vent à 148km/h ont déjà été enregistrés sur le littoral atlantique. Près de 260.000 foyers étaient privés d'électricité en Gironde, Charente et Charente-Maritime.

Après Kurt, voici Leiv. Une nouvelle tempête d'une intensité "exceptionnelle" touche la France depuis 5h ce samedi. Des rafales de vent à 148 km/h (au Cap-Ferret) ou 133 km/h (à Royan) ont déjà été enregistrés. Près de 260.000 foyers étaient privés d'électricité ce samedi matin selon Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité. Dix-neuf départements restent quant à eux placés en vigilance orange par Météo France.

A Bordeaux, un échafaudage s'est effondré dans la nuit.

Parallèlement, de fortes vagues de l'ordre de 8 à 10 mètres sont attendues. Cependant, les petits coefficients de marée (61) "vont pondérer l'impact vagues/submersion sur le littoral", précise Météo France, qui prévoit un phénomène "bien en-dessous" de la tempête Xynthia de 2010.

Éviter les déplacements

En prévision de ces vents violents, la circulation des poids lourds est interdite depuis minuit sur le réseau national de la région Nouvelle-Aquitaine, sur la rocade bordelaise et depuis 5h sur le pont d'Aquitaine à Bordeaux. En Gironde, les transports scolaires ont été suspendus ce samedi matin et les écoles seront fermées. Les centres d'hébergement resteront ouverts dans la journée. La préfecture recommande par ailleurs de rester chez soi. Vendredi, une femme a été tuée par l'écroulement d'un mur à Nantes.

Côté rails, le trafic TGV au départ de Bordeaux est momentanément interrompu. La chute d'arbres sur des caténaires sont à l'origine de l'incident.

Dimanche, une troisième tempête de moindre intensité, Marcel, est également attendue sur la côte atlantique, avec des vents de 100-110 km/h.

P. P. avec AFP