BFMTV

Quand les incendies en Australie créent leur propre phénomène météo, les "orages de feu"

Le ciel vire au rouge à cause des fumées.

Le ciel vire au rouge à cause des fumées. - SAEED KHAN / AFP

Des "orages de feu" aux éclairs dévastateurs accompagnent parfois les incendies en Australie. Ces derniers, et la chaleur qu'ils génèrent, en sont à l'origine.

Les feux de forêt en Australie sont si intenses - leur fumée a été repérée au Chili, à 12.000 km de là - qu'ils génèrent leurs propres phénomènes météorologiques, les "orages de feu" aux éclairs dévastateurs.

Comment se produisent les "orages de feu"? 

Presque sans pluie et difficilement prévisibles: les scientifiques essaient toujours de comprendre l'origine de ces "orages de feu". La météo et le sol jouent un rôle tout comme les caractéristiques du feu en lui-même. Mais les principes de base sont toujours les mêmes: les grands incendies provoquent une chaleur extrême et un grand panache de fumée qui, en s'élevant dans le ciel, interagit avec l'humidité de l'air pour former un nuage. "Dans des conditions appropriées, le nuage peut passer plus vite dans la basse stratosphère", explique le bureau météorologique australien. 

"Les chocs des particules de glace situées dans les parties supérieures très froides de ces nuages provoquent une accumulation de charge électrique, qui est libérée par des éclairs géants. Après avoir produit un orage de feu, ce nuage, est appelé de 'pyrocumulonimbus'".

Pourquoi sont-ils dangereux? 

Ces orages ont tendance à être accompagnés de très peu de pluie de sorte quand la foudre frappe le sol, très sec, cela génère de nouveaux incendies dans les environs. Lors du "samedi noir" dans l'Etat de Victoria en 2009, les éclairs ont provoqué de nouveaux incendies jusqu'à 100 kilomètres plus loin que l'incendie d'origine. 

R.V. avec AFP