BFMTV

Premières victimes du mauvais temps, les fruits de saison

BFMTV

Abricots, pêches, melons, cerises, autant de fruits de saison qui se font rares dans nos paniers. Avec le mauvais temps de ces derniers mois, deux problèmes se posent pour les producteurs. Ils ont moins de marchandises à vendre et la consommation n’est pas au rendez-vous.

Depuis le début du mois, le carnet de commande de Frédéric Moulin est moins rempli. Ce grossiste s’attend à une baisse de 20% de son chiffre d ‘affaires en juin, notamment à cause de la cerise, un fruit très fragile.

Un manque d’envie chez les consommateurs

Pénalisés par le mauvais temps, les producteurs de fruits de saison ont moins de marchandise de qualité et surtout moins de demande. Alors que "bien souvent ils peuvent essayer de se rattraper par la consommation. Là malheureusement ils ont la double peine, à savoir pas beaucoup de marchandises à cause des conditions climatiques et au moment de la commercialisation un manque d’envie chez les consommateurs" nous informe le directeur de Paris Select.

-
- © -

Après les fruits rouges, on redoute désormais à Rungis que le mauvais temps ne s’attaque aux fruits d’automne comme les prunes et les poires, attendus en principe pour la fin de l’été.