BFMTV

Pourquoi la température ressentie ne s'exprime pas en degrés

La température ressentie ne se traduit pas en degrés Celsius mais correspond à un indice appelé "Humidex".

La sensation de chaleur que nous ressentons dépend du niveau d’humidité dans l’air. Cette semaine, avec l'épisode caniculaire qui s'abat sur le pays, la température ressentie pourra atteindre 48 par endroit. Mais ces unités ne se mesurent pas en degrés. Le niveau de température ressentie correspond à un indice de confort appelé Humidex.

Les effets combinés de la chaleur et de l'humidité

Comme l'explique Christophe Person, chef du service météo de BFMTV, il ne s'agit pas d'une température à proprement parler, mais d'un indice sans unité de valeur.

"Cette mesure développée par des météorologues canadiens permet d'intégrer les effets combinés de la chaleur et ceux de l'humidité. Si l'indice Humidex utilise des valeurs qui se rapprochent des températures en degré Celsius, il est souvent faussement considéré comme une température humide équivalente, c'est à dire un ressenti sur la peau nue dans des conditions de vent nul et d'humidité relative normale."

Pour les météorologues canadiens, un indice Humidex de moins de 30 correspond à l'absence d'inconfort, entre 30 et 39 à un certain inconfort, au-dessus de 40 à beaucoup d'inconfort et au-dessus de 45 cet indice indique un certain danger et un coup de chaleur probable. Enfin au-dessus de 54, le coup de chaleur est considéré comme imminent.

En 2003, le record de chaleur était de 44,1°C sous abri, avec un faible taux d'humidité de 20% ce qui correspondait à 48 en ressenti. Cette année l'indice de confort en fonction de la température ressentie est prévu à 48, ce qui constitue selon l'indice un danger extrême.

Les différents stades de l'indice de confort en fonction de la température ressentie
Les différents stades de l'indice de confort en fonction de la température ressentie © Capture d'écran BFMTV
Christophe Person avec Manon Fossat