BFM Business

Canicule: le gouvernement appelle les employeurs à adapter les horaires

Parmi les mesures préconisées par le gouvernement aux employeurs pour protéger les salariés de la canicule, figure notamment le décalage des horaires pour effectuer les tâches lourdes aux heures les moins chaudes.

Parmi les mesures préconisées par le gouvernement aux employeurs pour protéger les salariés de la canicule, figure notamment le décalage des horaires pour effectuer les tâches lourdes aux heures les moins chaudes. - Gérard Julien-AFP

Le ministre de la Ville et du Logement ainsi la Fédération française du bâtiment (FFB) ont appelé les entreprises du BTP à la vigilance vis-à-vis des conditions de travail à l'approche de la canicule. La ministre du Travail a demandé des horaires de travail adaptés à la canicule.

Alors qu'une canicule d'une précocité sans précédent va démarrer sur la France, Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, et Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment, ont indiqué se mobiliser "pour s'assurer que les salariés du secteur de la construction puissent bénéficier de mesures adaptées de la part de leurs entreprises".

Parmi ces mesures, figure notamment le décalage des horaires pour effectuer les tâches lourdes aux heures les moins chaudes. "Chaque salarié doit se voir fournir au moins 3 litres d'eau fraîche de boisson par jour", ont rappelé également le ministre et M. Chanut, en exhortant à une surveillance accrue et croisée entre les équipes.

Muriel Pénicaud en appelle à la responsabilité des employeurs

En outre, "une des premières mesures de sécurité consiste à évaluer la situation et s'informer des conditions météorologiques et des bulletins d'alerte", ont ajouté MM. Julien Denormandie et Jacques Chanut.

Dans le milieu du travail en général, la ministre Muriel Pénicaud, invitée sur l'antenne de RTL, hier dimanche 23 juin a rappelé "la responsabilité des employeurs" qui doivent "adapter les horaires et les équipements". "Les employeurs ont des obligations et on est en train de les rappeler fortement, on va suivre ça de près, a ajouté Muriel Pénicaud qui a indiqué que les services seront "particulièrement attentif" au secteur du bâtiment "car c'est là qu'il y a le plus de risques".

C.C