BFMTV

Intempéries: record de pluie pour l’hiver 2013/2014

-

- - -

L'hiver 2013-2014 n'est pas encore terminé, mais bat déjà des records de précipitations. En moyenne, il tombe 403 mm à Brest, or cette année il est déjà tombé 639 mm. Il est désormais quasiment certain que le record de 1995 sera battu.

Une année de pluie à Paris: voilà ce qui est tombé en moins de trois mois à Brest. L'hiver 2013-2014 est en passe de devenir l'hiver le plus arrosé, devant l'hiver 1994-1995, qui détient jusqu'ici le record de précipitations.

Du 1er décembre au 12 février, il est tombé 639,5 millimètres d'eau à Brest. Le record est de 687 millimètres... mais le mois de février n'est pas encore terminé. Le record est donc à portée de tir.

Cet hiver, des records de précipitations ont déjà été battus comme à Nice, où l'hiver 2014 a déjà fait oublier celui de 1978, avec des moyennes saisonnières de plus de deux fois et demie plus élevées.

Des zones en manque d'eau

Certaines zones sont pourtant restées à l'écart de ces précipitations. Le Roussillon a manqué d’eau pendant cet hiver, ainsi que le nord-est de la Corse. Les vents et les précipitations venaient principalement du sud-ouest, ces versants ont donc été protégés par les montagnes.

La station de Perpignan, elle, n'a récolté que 30,6 millimètres depuis le 1er décembre, faisant pour l'instant de l'hiver actuel le septième hiver le plus sec en 90 ans.

L. Pezzoli avec Christophe Person