BFMTV

Inondations: en Bretagne, la vigilance rouge "crues" maintenue

Trois départements sont encore en vigilance rouge.

Trois départements sont encore en vigilance rouge. - -

La situation se stabilise avec la lente décrue amorcée dimanche sur les cours d'eau bretons. Le Var et les Bouches-du-Rhône sont, eux, en vigilance orange.

Une lente décrue s'est amorcée dimanche sur les cours d'eau bretons, sauf la Vilaine aval, maintenue en rouge et dont la crue va se poursuivre jusqu'à lundi, tandis que le Var et les Bouches-du-Rhône sont passés en vigilance orange inondations.

"Les crues de la Vilaine et de l'Oust se propagent vers la Vilaine aval. Les niveaux seront encore à la hausse toute la journée de dimanche", prévient Vigicrues dans son dernier bulletin.

Les trois départements de l'Ille-et-Vilaine, du Morbihan et de la Loire-Atlantique sont maintenus en vigilance rouge "crues". La Vilaine aval placée en vigilance rouge traverse les départements de l'Ille-et-Vilaine et du Morbihan, en passant par le nord-ouest de la Loire-Atlantique au niveau de la ville de Redon où l'Oust rejoint la Vilaine aval.

Vigilance orange dans le Sud-Est

Quelque 48 routes sont coupées par les inondations dans le Morbihan et la préfecture demande aux éventuels curieux de ne "pas s'approcher des rivages, cours d'eau ou ouvrages de protection contre la mer ou les rivières". "De fortes perturbations des transports scolaires, ainsi que de la circulation en général, sont d'ores et déjà à prévoir pour la journée de lundi sur le département du Morbihan", a prévenu la préfecture.

De nouvelles perturbations en provenance de l'Atlantique sont attendues entre dimanche et lundi, et Météo-France a placé dimanche le Var et les Bouches-du-Rhône en vigilance orange, le premier pour "pluies-inondations" jusqu'à lundi 13 heures et le second pour les inondations.

Dans le Var "on attend sur l'épisode, soit en une dizaine d'heures, de 80 à 100 mm sur la moitié sud du département, le plus gros des pluies tombant en moins de 6 heures", a expliqué l'organisme. "Les vents de sud en Méditerranée provoquent une houle et une élévation du niveau de la mer qui s'opposent à l'évacuation des eaux par les fleuves côtiers".

A. G. avec AFP