BFMTV

Entre chaleur et sécheresse, que peut nous réserver l'été à venir?

Cet été s'annonce sec et chaud, notamment le mois de juin

Cet été s'annonce sec et chaud, notamment le mois de juin - Philippe Huguen, AFP/Archives

Après un début de mois de mai humide et frais, les températures devraient grimper pour donner un été sec et chaud, surtout en juin.

L'été n'est pas encore là que, déjà, débute le grand jeu des prévisions. Météo France a dévoilé, ce dimanche, ses prévisions saisonnières pour les trois prochains mois à venir, et dresse ainsi un premier portrait de la saison à venir. Si la chaleur et le beau temps devraient sans surprise être au rendez-vous, il faudra, selon toute vraisemblance, compter aussi sur de la sécheresse dès le mois de juin, en particulier autour de la Méditerrannée. Quant aux températures, elles devraient rester au-dessus des normales pendant trois mois.

Après cinq épisodes caniculaires en six ans, faut-il s'attendre à battre de nouveaux records de chaleur? Il est trop tôt pour le dire, les tendances saisonnières, à aborder avec prudence, ne permettant pas de comprendre un tel phénomène.

Si la première partie de mai va rester plutôt froide et humide, la deuxième s'annonce plus chaude et plus sèche, donnant ainsi la tendance pour les semaines suivantes. Météo France table ainsi sur "un scénario plus chaud que la normale (...) sur la majeure partie de la France, et le bassin méditerranéen" à partir du mois de juin.

Vers un retour à la normale en août?

Si les prévisions vont bien sûr s'affiner au fur et à mesure, les cartes dévoilées ce jour par Météo France laissent entendre que le mois de juillet, en particulier, sera un peu moins sec que juin, mais plus chaud, comme l'a détaillé le site spécialiste Météo Villes. Quant au mois d'août, il devrait se situer dans la moyenne.

Guillaume Séchet avec Olivier Valentin