BFMTV

Amélie: nouvelle vague de pluies et vents violents ce dimanche, 17 départements en alerte orange

Après une nuit tempétueuse, due aux vents d'Amélie, la météo de l'Hexagone reste très agitée ce dimanche. Seize départements étaient en vigilance orange en début de matinée. A la fin de celle-ci, il n'en restait plus que quatre. 100.000 foyers sont par ailleurs actuellement privés d'électricité.

Samedi, la tempête Amélie a atteint notre territoire et ses effets se feront toujours sentir ce dimanche. Le vent soufflera violemment dimanche de l'Ouest au Massif central avec la première tempête de l'automne, en prévision de laquelle dix-sept départements ont été placés en vigilance orange en début de matinée, et une nouvelle vague de pluies balaiera encore le pays, prévoit Météo-France. A midi toutefois, ils n'étaient plus que quatre à être encore concernés par l'alerte orange pour vent violent: Cantal, le Puy de Dôme, l'Allier. La Corse du Sud l'est quant à elle en raison des pluies. 

La fin de la vigilance est prévue à 16 heures.

Vents: jusqu'à 163 km/h dans le bassin d'Arcachon 

La dépression se décale assez rapidement vers l'est en cours de matinée de dimanche. Sur le littoral atlantique les vents resteront très forts, dans les terres ils perdront progressivement en intensité par l'ouest au fil des heures. Tramontane et vent d'un large secteur ouest forts se lèveront en Méditerranée. Au cours de cet épisode tempétueux, les rafales les plus fortes ont déferlé dans la nuit de samedi à dimanche sur les départements de Charente-Maritime et Gironde. On a ainsi relevé des rafales mesurées à 163 km/h dans le bassin d'Arcachon. Dans l'intérieur des terres ainsi que sur une frange littorale des Landes et des Pyrénées Atlantiques on attend jusque 110/120 km/h. Sur le Massif Central, les rafales seront plutôt de l'ordre de 90 à 110 km/h, 130 km/h sur le relief.

Avec un feuillage encore bien présent sur les arbres actuellement de nombreuses chutes de branches sont à redouter. Sur le reste des départements placés en vigilance jaune pour le vent des rafales de 80/90 km/h ponctuellement 100 sont prévues. En Vendée et Poitou, après le passage pluvio-orageux accompagné de fortes rafales cette nuit, quelques fortes rafales sont encore possibles durant la matinée sous des averses. Par ailleurs, une vigilance vagues/submersion de niveau jaune est activée pour une vaste partie sud du littoral atlantique ainsi que pour certaines portions du littoral méditerranéen. En effet, les vents y généreront de très fortes vagues. Par ailleurs, la météo nocturne a déjà privé 100.000 foyers d'électricité sur la façade atlantique.

L'équivalent de 3 semaines de précipitations en une heure

Le long du littoral, les forts déferlements de ces vagues risquent d'engendrer des submersions sur les parties exposées ou vulnérables, notamment dans le Golfe de Gascogne au moment de la pleine mer (vers 7/8 h dimanche matin, avec des coefficients de marée bas : 51).

Les orages remontant de Méditerranée vont éclater ce matin sur une grande partie sud des Alpes Maritimes. Outre une forte activité électrique, de la grêle et de fortes rafales de vent, ces orages peuvent donner 40 à 50 mm en moins d'une heure, et localement un peu plus sous les plus violents. On attend sur l'ensemble de l'épisode 60 à 80 mm, localement 100 à 120 mm voir 140 mm en Corse. Dans la nuit, Nice a été balayée en une heure par l'équivalent de trois semaines de pluies. 

R.V. avec AFP