BFMTV

Washington dit "oui" à la légalisation du cannabis

Les habitants de Washington ont approuvé la légalisation du cannabis à 65%.

Les habitants de Washington ont approuvé la légalisation du cannabis à 65%. - Allison Shelley - Getty images - AFP

A l'occasion des élections de mi-mandats, les Américains devaient se prononcer sur de nombreuses questions de société. Washington et l'Etat d'Oregon ont approuvé la légalisation du cannabis.

Aux Etats-Unis, les électeurs ne se déplacent pas pour un simple scrutin. En marge des élections pour renouveler une partie du Congrès, les fameuses Midterms, ou d'élire leur gouverneur, les Américains devaient se prononcer sur de nombreuses questions de société dans certains Etats.

A l'occasion de ce référendum, Washington DC à 65% et l'Etat d'Oregon à 54% se sont prononcés pour la légalisation du cannabis, rejoignant ainsi l'Etat de Washington et le Colorado. La Floride a elle rejeté une mesure visant à autoriser le cannabis dans un cadre thérapeuthique. Malgré une loi fédérale interdisant la consommation, la vente ou la possession de marijuana, une vingtaine d'Etats ont déjà dépénaliser partiellement ou totalement ces pratiques.

"Arrêter la guerre de la drogue"

La capitale américaine est la ville qui connait le taux le plus élevé d'arrestations en lien avec des affaires de cannabis. De ce fait, "la défaite à Washington n'est pas surprenante mais elle est néanmoins décevante", a déploré Kevin Sabet, qui faisait campagne pour le "non".

En revanche, les partisans du "oui" se sont réjoui de cette nouvelle qui, selon eux, va permettre d'atténuer le poids des cartels et faire cesser les règlements de compte en lien avec des affaires de drogue. "C'est une journée magnifique pour arrêter la guerre de la drogue dans le District de Columbia (DC)", dont "la marijuana a été le moteur", a justifié Malik Burnett, qui militait en faveur de l"'Initiative 71".

Toutefois, avant que ce vote se transforme en loi, une série d'obstacles l'attend. "La bataille n'est pas terminée, nous allons nous mobiliser pour que la marijuana ne soit pas commercialisée à DC", a assuré Kevin Sabet, défenseur du "non.

Port d'armes, avortement et... chasse aux ours

Outre la légalisation du cannabis, d'autres Etats devaient se prononcer sur de nombreux thèmes divers et variés en matière d'économie, de société ou de loisirs. Autre thème brûlant aux Etats-Unis, selon les premiers résultats, l'Arkansas, l'Alaska, l'Illinois, le Nebraska et le Dakota du Sud ont voté pour l'augmentation du salaire minimum, fixé actuellement à 7,25 dollars de l'heure par l'Etat fédéral. 

Concernant l'avortement, où les "pro-life" sont très actifs dans certains Etats, les habitants du Colorado, du Dakota du Nord et du Tennessee devaient se prononcer sur des mesures visant à restreindre ce droit. Le premier a rejeté une proposition cherchant à faire considérer le foetus comme une "personne".

Alors que l'Alabama, le Missouri et l'Etat de Washington devaient statuer sur le droit de porter des armes à feu, huit circonscriptions se sont prononcées contre des proposition anti-"fracking", soit contre la fracture hydraulique, technologie permettant l'extraction du gaz de schiste des roches poreuses.

Enfin plus insolite ou originale, la Californie a approuvé à San Francisco et Berkeley une taxe de 1% par centilitre sur les boissons sucrées. Sinon, les habitants du Maine, eux, se prononçaient sur une proposition pour bannir les appâts pour la chasse aux ours bruns, et ceux du Michigan sur la mise en place d'une saison pour la chasse au loup.

J.C. avec AFP