BFMTV

VIDEO - Un centre d'espionnage chinois aurait été découvert à Paris

Cette annexe de l'ambassade de Chine en banlieue parisienne abrite trois paraboles satellitaires.

Cette annexe de l'ambassade de Chine en banlieue parisienne abrite trois paraboles satellitaires. - Google map

Une annexe de l'ambassade de Chine en banlieue parisienne abrite plusieurs paraboles. Elles pourraient servir à écouter par satellites les communications entre l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient.

La Chine espionne-t-elle la France à quelques kilomètres de Paris? Le magazine L'Obs, pense avoir découvert un site qui permettrait à la Chine d'écouter des communications de la France. Le bâtiment est une annexe de l'ambassade de Chine ouverte dans les années 70, située en banlieue parisienne à Chevilly-Larue. Dans un quartier résidentiel, cette bâtisse héberge une partie du personnel diplomatique, mais abrite trois paraboles. Situées sur le toit, elles mesurent jusqu'à 5 mètres de haut.

Selon l'hebdomadaire, le bâtiment serait surveillé par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Pour les services français, il pourrait s'agir d'un centre d'écoutes satellitaires. Il serait l'équivalent chinois de la NSA américaine. 

Deux antennes tournées vers l'Afrique

Dans son enquête, le magazine l'Obs a consulté un spécialiste des interceptions satellitaires. Selon lui, deux paraboles serviraient à écouter et la troisième à transmettre vers la Chine les écoutes récoltées. L'une des paraboles d'écoute serait orientée vers la corne de l'Afrique et permettrait de réceptionner les communications à la fois en Europe et sur tout le côté Est de l'Afrique. L'autre parabole est tournée vers l'Afrique de l'Ouest.

Selon l'attachée de presse de la représentation chinoise à Paris, l'annexe de l'ambassade ne serait qu'un "service logistique" et "les antennes sont pour la communications".

Vincent Jauvert, le journaliste auteur de l'enquête explique dans une vidéo qu'en off "les autorités françaises "disent que cet ensemble ne peut pas servir comme le prétend l'ambassade de Chine à des transmissions pour regarder la télévision, elle sert bien à des écoutes". Le territoire de plus d'un hectare est inviolable, en raison des conventions internationales. La police ne peut pas intervenir dans cette enceinte. 

Carole Blanchard