BFMTV

Une infirmière utilise de la peinture pour montrer la propagation du coronavirus

Aux Etats-Unis, une infirmière de l'Etat du Michigan a montré dans une vidéo comment, même en portant des gants, le virus peut se propager très rapidement en cas de non respect des gestes barrières.

"Cela ne sert à rien de porter des gants, si vous ne vous lavez pas les mains à chaque fois que vous touchez quelque chose", rappelle Molly Lixey. Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux et relayée par CNN, cette infirmière du Michigan alerte, à l'aide de peinture, sur les risques de contamination au coronavirus. Et ce, même lorsqu’on porte des gants.

Expliquer la contamination croisée

"Je vois plein de personnes qui portent des gants en ce moment. C’est super, si vous voulez porter des gants, vous pouvez, mais je veux vous rappeler quelque chose: la contamination croisée”, débute Molly Lixey.

Dans sa vidéo, l’infirmière se met en scène lorsqu’elle va faire ses courses au supermarché. Elle enfile une paire de gants, attrape son portable (symbolisé par un morceau de carton) lorsqu’elle quitte sa voiture puis nettoie son caddie. L’infirmière fait ensuite semblant de se promener dans les rayons. A chaque nouvel article déposé dans son caddie, elle utilise de la peinture pour montrer tous les germes qu’elle attrape par la même occasion sur ses gants.

"Ça me terrifie que certaines personnes se pensent en sécurité" 

Elle mime également le non-respect des gestes barrières comme le fait de se gratter le nez, qui peut alors permettre une contamination, alors même que la personne porte des gants.

L’infirmière prend aussi son téléphone portable pour répondre à un message et montrer tous les germes qui se déposent dessus. Enfin, elle simule un appel afin de montrer comment le virus l’atteint directement au visage, ce qu'on appelle la contamination croisée.

"Ça me terrifie que certaines personnes se pensent en sécurité uniquement parce qu’elles portent des gants et ne s’inquiètent plus qu’elles peuvent toujours se contaminer ou contaminer d’autres personnes”, a-t-elle expliqué à CNN.

Molly Lixey travaille actuellement dans un cabinet médical à Saginaw. Si toutefois le virus continue de se propager -comme c'est actuellement le cas sur le sol américain, avec 1200 nouveaux morts en 24 heures-, l’ancienne infirmière des urgences s'est dite prête à retourner travailler en milieu hospitalier.

“Lavez-vous les mains, ne touchez pas votre visage ni votre téléphone sale”, martèle-t-elle à la fin de la séquence.
E.P avec AFP