BFMTV

Un millier de clandestins nord-africains atteignent Lampedusa

Plus d'un millier d'immigrés clandestins fuyant les troubles politiques en Afrique du Nord sont arrivés dans la nuit de dimanche à lundi sur l'île italienne de Lampedusa. Aucun de ces immigrés ne semble venir de Libye. /Photo prise le 7 mars 2011/REUTERS/

Plus d'un millier d'immigrés clandestins fuyant les troubles politiques en Afrique du Nord sont arrivés dans la nuit de dimanche à lundi sur l'île italienne de Lampedusa. Aucun de ces immigrés ne semble venir de Libye. /Photo prise le 7 mars 2011/REUTERS/ - -

LAMPEDUSA, Italie (Reuters) - Plus d'un millier d'immigrés clandestins fuyant les troubles politiques en Afrique du Nord sont arrivés dans la nuit...

LAMPEDUSA, Italie (Reuters) - Plus d'un millier d'immigrés clandestins fuyant les troubles politiques en Afrique du Nord sont arrivés dans la nuit de dimanche à lundi sur l'île italienne de Lampedusa.

Originaires pour la plupart de Tunisie, ces clandestins sont arrivés à bord d'une grosse dizaine d'embarcations en profitant du beau temps.

Certains ont été interceptés par les garde-côtes et amenés à terre sur des bateaux plus solides.

De Lampedusa, ces immigrés sont ensuite envoyés dans des centres de rétention en Italie continentale mais les capacités d'accueil commencent à être insuffisantes.

Aucun de ces immigrés ne semble venir de Libye, alors que les autorités italiennes craignent un exode massif en provenance de leur ancienne colonie, où le régime de Mouammar Kadhafi tente de mater par la force une insurrection.

Plus de 7.000 Tunisiens ont fui vers l'Italie depuis le renversement en janvier de leur président Zine Ben Ali.

Des dizaines de milliers d'immigrés ont en outre franchi la frontière vers la Tunisie pour fuir les combats en Libye.

À Lampedusa, les habitants craignent qu'un afflux d'immigrants nuise à la saison touristique cet été.

"J'espère qu'ils ne vont pas passer leur temps à tout casser et à mal se comporter et espérons que les touristes viendront quand même cet été, sinon, l'année sera très difficile pour nous", a déclaré Mariano D'Agostino, un habitant de l'île.

Antonio Denti, Bertrand Boucey pour le service français