BFMTV

Un ancien chef de l'ETA interpellé en France

Josu Ternera - Image d'illustration

Josu Ternera - Image d'illustration - RAFA RIVAS / AFP

Il a été interpellé ce jeudi au cours d'une opération conjointe de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) et de la Guardia Civil espagnole.

C'est la fin d'une cavale de 17 années. Ce jeudi, Josu Urrutikoetxea dit "Josu Ternera", un ancien dirigeant politique d'ETA, a été interpellé à Sallanches dans les Alpes françaises au cours d'une opération conjointe de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) et de la Guardia Civil espagnole.

Selon le quotidien espagnol El Diario, il était recherché par la justice depuis le 14 novembre 2002 et devrait, ce mois-ci, comparaître pour son implication en 1987 d'un attentat contre une caserne de la Guardia Civil qui avait fait 11 victimes dont cinq enfants. 

Le tribunal correctionnel de Paris l'avait également condamné en son absence, le 1er juin 2017, pour "participation à une association de malfaiteurs terroriste".

Ancien député

Josu Urrutikoetxea a été l'un des dirigeants majeurs depuis 1975 d'ETA, Euskadi Ta Askatasuna, l'organisation armée basque indépendantiste créée en 1959. Il a également été un ancien député au parlement basque sous l'étiquette d'Euskal Herritarrok, souvent pointé du doigt pour ses liens présumés avec ETA. 

Très influent dans l'organisation, il avait enregistré la "déclaration finale" par laquelle l'ETA annonçait sa dissolution définitive en mai 2018.

Hugo Septier