BFMTV

Ukraine: une enquête ouverte pour tentative de prise de pouvoir

-

- - -

Alors que 200 000 manifestants pro-européens réclament le départ du président, les services spéciaux annoncent l'ouverture d'une enquête pour tentative de "prise du pouvoir".

Les manifestants pro-européens réclament le départ du président ukrainien dans le centre de Kiev. A l'appel de l'opposition, ils espèrent mobiliser jusqu'à un million de personnes dimanche dans une nouvelle démonstration de force contre le président Ianoukovitch accusé de "vendre" l'Ukraine à la Russie. En parallèle, les services spéciaux ukrainiens annoncent l'ouverture d'une enquête pour tentative de "prise du pouvoir" par "certains hommes politiques".

La place de l'Indépendance appelée aussi Maïdan, haut lieu de la Révolution orange de 2004 qui avait porté au pouvoir des pro-occidentaux, était noire de monde et les manifestants continuaient d'affluer sous la neige.

Les manifestants ont chanté l'hymne de l'Ukraine avec écrivains, philosophes et dignitaires religieux présents sur scène aux côtés des leaders de l'opposition et de la fille de l'opposante et ex-Premier ministre emprisonnée Ioulia Timochenko.

"Nous sommes ici pour l'avenir européen de l'Ukraine"

Le refus du pouvoir de signer fin novembre l'accord d'association avec l'UE négocié depuis trois ans et les violences contre les manifestants il y a une semaine ont plongé ce pays de 46 millions d'habitants dans une crise politique sans précédent depuis la Révolution orange de 2004 qui avait porté au pouvoir des pro-occidentaux.

La tension est montée d'un cran après la visite vendredi du président Viktor Ianoukovitch en Russie où il a discuté avec son homologue Vladimir Poutine de "partenariat stratégique".

"Nous sommes ici pour l'avenir européen de l'Ukraine, pour nos enfants et nos petits-enfants. Nous voulons que la justice règne pour tout le monde et que le pouvoir cesse de voler", a déclaré Viktor Melnitchouk, un retraité de 52 ans.

La rédaction