BFMTV

Ukraine: trois soldats tués avant des pourparlers de paix avec la Russie

Volodymyr Zelensky, le 31 mars 2019.

Volodymyr Zelensky, le 31 mars 2019. - GENYA SAVILOV / AFP

Alors que des pourparlers ont lieu ce mercredi entre la Russie et l'Ukraine pour mettre fin au conflit déclenché en 2014 dans l'Est Ukrainien, trois soldats ukrainiens ont été tués lors d'affrontements avec des séparatistes pro-russes.

A quelques heures de pourparlers de paix, l'armée ukrainienne a annoncé la mort de trois soldats ukrainiens, tués lors d'affrontements avec les séparatistes pro-russes dans l'Est du pays. Affrontements qui sont les plus meurtriers depuis l'investiture du nouveau président, Volodymyr Zelensky.

En visite à Bruxelles pour son premier déplacement officiel à l'étranger, il a accusé Moscou de chercher à accentuer les tensions dans une guerre qui a fait plus de 13.000 morts depuis son déclenchement en 2014, et dont le règlement politique est au point mort.

Selon l'armée ukrainienne, trois autres soldats ont également été blessés par des tirs d'artillerie lourde en provenance des rebelles au cours de ces dernières 24 heures.

Les émissaires russes et ukrainiens doivent se réunir ce mercredi à Minsk pour reprendre des pourparlers dans l'espoir de trouver une solution pacifique au conflit dans l'Est.

Des pourparlers qui s'annoncent difficiles

Kiev et les Occidentaux accusent Moscou de soutenir militairement les séparatistes, ce que la Russie dément malgré des constatations de plusieurs médias dont l'AFP.

"La délégation ukrainienne à Minsk va réaffirmer qu'il est inacceptable d'essayer de discuter avec nous à partir d'une position de force", a indiqué sur Facebook Volodymyr Zelensky.

Ancien comédien novice en politique investi en mai, Volodymyr Zelensky s'est dit prêt à négocier avec le Kremlin à propos du conflit dans l'Est, mais entend faire revenir les territoires sous contrôle rebelle dans le giron ukrainien, sans statut particulier.

Aude Solente avec AFP