BFMTV

Ukraine : Ianoukovitch tiendra une conférence de presse vendredi en Russie

Le président ukrainien déchu, Viktor Ianoukovitch.

Le président ukrainien déchu, Viktor Ianoukovitch. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Alors que Washington et l'Otan appellent Moscou à éviter l'escalade de violence, le président ukrainien déchu devrait s'exprimer lors d'une conférence de presse vendredi depuis la Russie.

Nouvelles tensions en Ukraine. Alors que le gouvernement d'union nationale doit être entériné ce jeudi par le Parlement, une quinzaine d'hommes armés ont pris, dans la nuit, le contrôle du gouvernement et du Parlement de Crimée, péninsule russophone du sud de l'Ukraine, et ont hissé le drapeau russe sur ces bâtiments officiels.

République autonome russophone, la Crimée est la région ukrainienne la plus susceptible de s'opposer aux nouvelles autorités, davantage tournées vers l'Europe que vers la Russie. Face à ces événements, le président ukrainien par intérim a lancé un avertissement à la Russie.

>> Ianoukovitch tiendra une conférence de presse vendredi en Russie

Le président déchu ukrainien Viktor Ianoukovitch doit tenir une conférence de presse vendredi à Rostov-sur-le-Don, ville russe proche de la frontière ukrainienne. La conférence de presse est prévue à 17H00 locales dans cette ville à environ 200 kilomètres de Donetsk, fief de Viktor Ianoukovitch, qui a officiellement demandé jeudi la protection de la Russie après avoir été destitué le weekend dernier par le Parlement.

>> Washington et l'Otan exhortent la Russie à éviter l'escalade

Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a exhorté jeudi la Russie à éviter toute action "pouvant être mal interprétée" dans la crise ukrainienne, tandis que le secrétaire général de l'Otan appelait toutes les parties à éviter l'"escalade". Washington, le plus puissant membre de l'Alliance atlantique, avait déjà averti mercredi la Russie que toute intervention militaire serait une "grave erreur".

La Russie a annoncé avoir "mis en alerte" certaines de ses troupes, dont celles le long de sa frontière commune avec l'Ukraine, alors que les tensions sont de plus en plus vives en Crimée, la péninsule russophone du sud de l'Ukraine où est stationnée la flotte russe. La Russie a assuré jeudi qu'elle respectait les accords signés avec l'Ukraine sur la flotte russe de la mer Noire.

>> Le pro-européen Arseni Iatseniouk désigné Premier ministre par le Parlement

Le Parlement ukrainien a désigné jeudi à l'unanimité le pro-européen Arseni Iatseniouk comme Premier ministre du gouvernement de transition. A 39 ans, Arseni Iatseniouk va diriger le gouvernement d'union nationale appelé à prendre les rênes du pays, avant l'élection présidentielle anticipée prévue le 25 mai, après que le parlement a destitué samedi le président Viktor Ianoukovitch.

"Les comptes publics sont vides, tout a été volé. Je ne promets pas d'amélioration, ni aujourd'hui ni demain. Notre objectif principal est de stabiliser la situation. La dette publique est de 75 milliards de dollars maintenant. En 2010, quand Ianoukovitch est arrivé au pouvoir, elle était deux fois moins importante", a-t-il expliqué aux députés.

>> Les députés européens demandent une aide financière pour l'Ukraine

L'Union européenne doit octroyer une aide financière d'urgence à l'Ukraine et délivrer plus facilement des visas à ses ressortissants. La Commission et les Etats membres doivent présenter "le plus rapidement possible, en coopération avec le FMI et la Banque mondiale", une aide financière à court terme, complétée par un paquet à long terme".

Par ailleurs, le Parlement européen "demande qu'une conférence internationale des donateurs soit organisée dans les meilleurs délais" pour l'Ukraine, au bord de la faillite.

La rédaction