BFMTV
International

Ukraine: d'après le secrétaire américain à la Défense, les troupes russes "s'apprêtent à frapper"

Le ministre américain de la défense Lloyd Austin lors d'une conférence de presse, le 28 janvier 2022 à Washington.

Le ministre américain de la défense Lloyd Austin lors d'une conférence de presse, le 28 janvier 2022 à Washington. - Nicholas Kamm © 2019 AFP

Les troupes russes, massées à la frontière de l'Ukraine, "sont en train de se déployer et s'apprêtent à frapper", a affirmé Lloyd Austin, en visite en Lituanie ce samedi.

Les troupes russes massées à la frontière de l'Ukraine "se déploient" et "s'apprêtent à frapper" ce pays, a déclaré le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin lors d'une visite ce samedi en Lituanie.

"Ils sont en train de se déployer et s'apprêtent à frapper", a affirmé le responsable américain, ajoutant que les militaires russes "se dirigent vers les positions adéquates pour être en mesure de mener une attaque".

Au moins un mort

La tension est montée d'un cran ces dernières heures, alors que les forces armées ukrainiennes et les séparatistes prorusses se sont mutuellement accusés samedi de violations graves du cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine, où les dernières attaques ont fait au moins un mort, alimentant les craintes d'une invasion russe.

L'armée ukrainienne a fait état de 66 échanges de tirs de mortiers, de 82 et 110 mm de calibre, sur les villes du front jusqu'à 7 heures, un nombre particulièrement élevé. Un soldat ukrainien au moins a été tué par un éclat d'obus. Les forces armées ukrainiennes ont toutefois affirmé, dans un communiqué, qu'elles "contrôlent la situation" et "poursuivent leur mission de repousser l'agression armée de la Russie".

Moscou nie formellement être mêlé au conflit et parle d'affaires intérieures à l'Ukraine, mais l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) fait état régulièrement depuis huit ans d'armements passant de Russie vers les régions séparatistes. Les séparatistes de la région de Donetsk, qui accusent Kiev de vouloir reprendre leur région, ont quant à eux qualifié la situation de "critique" et ont annoncé une "mobilisation générale", de même que leurs voisins de la région de Lougansk.

Biden "convaincu" que Poutine "a pris sa décision"

Vendredi, Joe Biden s'est dit "convaincu" que le président russe Vladimir Poutine avait "pris la décision" d'envahir l'Ukraine, ajoutant cependant qu'il n'était "pas trop tard" pour la diplomatie.

"Nous avons des raisons de penser que les forces russes ont l'intention d'attaquer l'Ukraine (...) dans les prochains jours", a déclaré le président américain dans une allocution depuis la Maison Blanche. "Je suis convaincu qu'il a pris la décision. Nous avons des raisons de le penser".
F.R. avec AFP