BFMTV

Syrie: l'Etat islamique disposerait de trois avions de chasse

Les combattants de l'Etat islamique sont à la tête de trois aéroports syriens situés dans la province d'Alep.

Les combattants de l'Etat islamique sont à la tête de trois aéroports syriens situés dans la province d'Alep. - Zein Al-Rifai - Aleppo media centre - AFP

Les jihadistes de l'Etat islamique ont fait voler trois avions militaires au dessus de la Syrie grâce à l'aide d'anciens cadres de l'armée irakienne. Les trois appareils ont été saisis à l'armée syrienne lors de la prise de l'aéroport d'Alep.

Les jihadistes de l'Etat islamique renforcent leur arsenal de guerre. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, les combattants de Daesh auraient fait voler trois avions de chasse. Pour le moment, l'OSDH n'est pas en mesure de vérifier si les jihadistes disposent de missiles pour mener des attaques aériennes sur la Syrie.

Des témoins ont affirmé à l'OSDH avoir vu trois avions voler à basse altitude, pour éviter les contrôles de radar, après avoir décollés de la base al-Jarrah, l'un des trois aéroports militaires pris par Daesh avec celui de Bouqamal, à l'est du pays et celui de Taqba.

Des ex-pilotes de l'armée irakienne

Deux de ces appareils étaient justement stockés à l'aéroport de Tabqa, localité, dans la province au nord du pays, prise par l'Etat islamique après une sanglante bataille de six jours. Sur cette base militaire se trouvait quinze appareils militaires. 

Afin de faire voler ces avions, les combattants de l'Etat islamique ont bénéficié du soutien de pilotes de l'ex-armée irakienne. "Des officiers de l'ex-armée irakienne supervisent des sessions d'entraînement dans l'aéroport militaire d'al-Jarrah", détaille l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Après la dissolution de l'armée irakienne par les Etats-Unis, d'anciens cadres sunnites ont rejoints les rang de l'Etat islamique en Irak. 

J.C. avec AFP