BFMTV
International

Stockholm : l'enquête sur les explosions s'étend en Angleterre

Dans le centre de Stockholm, dimanche. La police britannique a mené dimanche soir une perquisition dans une propriété du sud de l'Angleterre dans le cadre de l'enquête sur les deux explosions survenues samedi soir dans un quartier très fréquenté du centre

Dans le centre de Stockholm, dimanche. La police britannique a mené dimanche soir une perquisition dans une propriété du sud de l'Angleterre dans le cadre de l'enquête sur les deux explosions survenues samedi soir dans un quartier très fréquenté du centre - -

LONDRES (Reuters) - La police britannique a mené une perquisition dans une propriété du sud de l'Angleterre dans le cadre de l'enquête sur la...

LONDRES (Reuters) - La police britannique a mené une perquisition dans une propriété du sud de l'Angleterre dans le cadre de l'enquête sur la tentative d'attentat samedi soir à Stockholm.

Aucune arrestation n'a été effectuée et aucun matériau suspect n'a été découvert lors de l'opération, conduite dimanche soir dans une maison de Luton, dans le Bedfordshire, précise la police lundi dans un communiqué.

Une des deux explosions survenues samedi soir dans un quartier très fréquenté du centre de Stockholm a fait un mort, l'auteur présumé de la tentative d'attentat selon des témoins.

D'après l'organisation américaine SITE, qui traque les activistes islamistes sur internet, cet homme aurait étudié à l'université du Bedfordshire, fréquentée par de nombreux musulmans.

SITE indique qu'un membre du Choumoukh al Islam a mis en ligne dimanche soir un message dans lequel il identifie cet individu sous le nom de Taymour Abdoulwahad. Des informations de presse le désignent par ailleurs sous celui de Taymour Abdoulwahad al Abdaly.

Dans une annonce postée sous ce nom sur un site de rencontres musulman, où il cherchait une deuxième épouse, il se dit marié et père de deux filles. Né à Bagdad, il a gagné la Suède en 1992.

La police suédoise affirmait dimanche disposer de pistes pour élucider les deux explosions, qu'elle traite officiellement comme des attentats terroristes.

Stefano Ambrogi, Jean-Stéphane Brosse pour le service français