BFMTV

Soudan: le nouveau pouvoir militaire promet un "gouvernement civil"

Des Soudanaises manifestent dans les rues de Khartoum, le 11 avril 2019, juste après la destitution d'Omar el-Béchir par l'armée.

Des Soudanaises manifestent dans les rues de Khartoum, le 11 avril 2019, juste après la destitution d'Omar el-Béchir par l'armée. - Ahmed Mustafa - AFP

Les Soudanais continuent à se mobiliser dans la rue ce vendredi contre les généraux du régime déchu, qui ont pris le pouvoir après la destitution d'Omar el-Béchir.

Le Conseil militaire de transition, au pouvoir au Soudan depuis la destitution jeudi du président Omar el-Béchir, a assuré ce vendredi qu'il allait dialoguer avec toutes "les entités politiques" du pays et que le futur gouvernement sera "un gouvernement civil".

"Nous allons dialoguer avec les entités politiques afin de préparer le climat aux échanges et à la réalisation de nos aspirations", a déclaré le général Omar Zinelabidine, membre du Conseil militaire de transition.

Au cours d'une conférence de presse à Khartoum retransmise à la télévision, il a également assuré que le futur gouvernement sera "un gouvernement civil" et que les militaires ne permettront "aucune atteinte à la sécurité". Omar el-Béchir a lui été placé en détention à la suite de sa destitution, ce que l'armée a confirmé ce vendredi.

Dès jeudi soir, les manifestants soudanais ont bravé le couvre-feu imposé après le coup d'Etat et ont continué à affluer par milliers vendredi, déterminés à ne pas laisser les généraux du régime déchu maintenir leur emprise sur le pouvoir.

Avec AFP