BFMTV

Royaume-Uni: accusé de racisme et d'eugénisme, un conseiller de Boris Johnson démissionne

BFMTV
Andrew Sabisky, un conseiller politique du chef du gouvernement britannique, a démissionné de ses fonctions ce lundi. Des propos de 2014 qui lui sont attribués et qui sous-entendent que les Noirs américains auraient une intelligence inférieures aux personnes blanches sont ressortis dans les médias ces derni

Un conseiller du Premier ministre Boris Johnson a annoncé ce lundi soir avoir démissionné après une polémique qui lui attribue des propos eugéniques et racistes antérieurs à sa nomination. 

Andrew Sabisky, récemment nommé à Downing Street, a annoncé sa démission sur Twitter, estimant être victime d'une affaire "géante de diffamation" de la part des médias qui devraient "arrêter de sélectionner leurs citations". Il est accusé d'avoir sous-entendu que les Noirs américains auraient une intelligence inférieure à celle de leurs congénères blancs. 

"Des grossesses qui créent une sous-classe"

En 2014, Andrew Sabisky écrivait aussi sur le blog de Dominic Cummings, le conseiller spécial de Boris Johnson, qu'"imposer légalement une contraception dès le début de la puberté serait une façon de résoudre le problèmes des grossesses non-désirées qui créent une sous-classe permanente". 

"L'hystérie des médias autour de mes vieilles publications sur Internet est folle, mais je veux aider le gouvernement", a déclaré l'ex-conseiller dans son tweet, ajoutant qu'il avait "plein d'autres choses à faire" dans la vie. 

Lundi, Downing Street avait refusé à plusieurs reprises de dire si Boris Johnson dénonçait les propos tenus par Andrew Sabisky. "Je ne commente pas les nominations individuelles", avait déclaré un porte-parole. 

L'opposition outrée par le manque de réaction 

Sur Twitter, la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon avait dénoncé "des gros titres inacceptables pour un gouvernement", l'appelant à "se ressaisir rapidement et à démontrer quelles valeurs fondamentales (il soutient) dans le débat public". 

"C'est dégoûtant que Downing Street n'ait non seulement pas condamné les commentaires épouvantables d'Andrew Sabisky, mais qu'il semble aussi approuver que les Blancs sont plus intelligents que les Noirs", a pour sa part dénoncé le président du parti travailliste, Ian Lavery. 

Andrew Sabisky avait été récemment recruté par Dominic Cummings, après que celui-ci avait appelé début janvier sur son blog les "tordus" et les "marginaux" à travailler pour les services du gouvernement, dont il voulait bousculer le fonctionnement.

Jeanne Bulant avec AFP