BFMTV

Ratko Mladic a été arrêté en Serbie

Ratko Mladic a été arrêté en Serbie, selon un proche de la famille de l'ancien dirigeant militaire des Serbes de Bosnie. Inculpé de génocide Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) pour le massacre de Srebrenica à l'été 1995, Ratko Mladi

Ratko Mladic a été arrêté en Serbie, selon un proche de la famille de l'ancien dirigeant militaire des Serbes de Bosnie. Inculpé de génocide Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) pour le massacre de Srebrenica à l'été 1995, Ratko Mladi - -

Ratko Mladic ancien dirigeant militaire des Serbes de Bosnie recherché pour génocide, a été arrêté en Serbie, a déclaré le président serbe, Boris Tadic, lors une conférence de presse ce jeudi.

Il est détenu au QG de la BIA, les services de renseignement serbes, a déclaré un ami proche de la famille de Mladic.

Ratko Mladic est recherché depuis plus de dix ans pour génocide et crimes de guerre pendant la guerre de Bosnie (1992-1995).

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) l'a inculpé de génocide pour le massacre à l'été 1995 de 8.000 Bosniaques (Musulmans) à Srebrenica, dans l'est de la Bosnie, et pour le siège de Sarajevo (1992-95).

Le président serbe Boris Tadic a confirmé jeudi lors d'une conférence de presse à Belgrade l'arrestation de Ratko Mladic, ancien dirigeant militaire des Serbes de Bosnie recherché pour génocide.

"Au nom de la République de Serbie, je peux annoncer l'arrestation de Ratko Mladic. Le processus d'extradition est en cours", a-t-il dit.

L'arrestation de Ratko Mladic était une condition posée depuis longtemps par l'Union européenne à l'intégration future de la Serbie.

L'ancien général a été inculpé de génocide par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), basé à La Haye, pour le massacre à l'été 1995 de 8.000 Bosniaques (Musulmans) à Srebrenica, dans l'est de la Bosnie, et pour le siège de Sarajevo (1992-95).

Ban Ki-Moon le secrétaire général des Nations Unies a estimé que l'arrestation de Ratko Mladic "constitue un jour historique pour la justice Internationale".

De leur côté, les Etats-Unis se sont dit "ravis" de l'arrestation de Ratko Mladic tout en attendant son transfert au Tribunal pénal international pour l'Ex-Yougoslavie (TPIY).

Cette extradition vers La Haye ou se trouve le TPIY pourrait prendre sept jours affirme le procureur serbe pour les crimes de guerre.

La Rédaction avec REUTERS