BFMTV

Putsch au comité Noebl de la paix, le président déchu de son poste

Thorbjorn Jagland jusqu'alors président n'a pas été reconduit à la tête du comité Nobel pour la paix.

Thorbjorn Jagland jusqu'alors président n'a pas été reconduit à la tête du comité Nobel pour la paix. - Daniel Sannum Lauten - AFP

Le président du comité Nobel de la paix, Thorbjorn Jagland a perdu sa place à la tête de l'institution. Une déchéance sans précédent qui risque de relancer les interrogations sur l'indépendance politique de cet organe influent. Thorbjorn Jagland a été rétrogradé au rand de simple membre, alors qu'il souhaitait être reconduit. Une première, jamais un président désirant être de nouveau candidat n'avait été démis de ses fonctions. La déchéance de l'ancien président a été rendue possible par le changement de la majorité politique en Norvège. 

Le Norvégien de 64 ans avait été en première ligne lors des polémiques déclenchées par les prix attribués à Barack Obama, au dissident chinois Liu Xiaobo et à l'Union européenne. Selon un historien du prix Asle Sveen, "cela peut être perçu comme une volonté du gouvernement de droite d'exercer davantage de contrôle politique sur le comité". Selon lui ce changement de présidence risque d'être assimilé à "une nouvelle génuflexion" des autorités face à Pékin. 

C. B avec AFP