Carles Puigdemont
 

De nouveaux documents ont été transmis jeudi par les magistrats espagnols à leurs homologues allemands pour étayer les poursuites pour "rébellion" contre l'indépendantiste Carles Puigdemont. Le 6 avril dernier la justice allemande avait ordonné sa libération et abandonné ce chef d'accusation.

Votre opinion

Postez un commentaire