BFMTV

Pays de Galles: plus de 550 pièces médiévales, estimées à 170.000 euros, déterrées d'un champs

Photo d'illustration

Photo d'illustration - -

Les quatre chercheurs de trésors ont notamment trouvé douze pièces d'or datant de l'époque de la Peste noire, estimées à 11.500 euros chacune.

Les hommes à l'origine de cette découverte ont dormi pendant quatre nuits sous des tentes, à côté de leur butin, pour éviter de se le faire voler. Pour cause: les quatre chercheurs de trésor ont déterré 557 pièces médiévales en or et en argent dans un champs du comté de Buckinghamshire, au Pays de Galles, rapportent de nombreux médias outre-Manche.

Ces quatre Britanniques participaient à un festival de détection de métaux, qui se tenait les 6 et 7 avril derniers. Le montant total du butin est estimé à 150.000 livres sterling, soit environ 170.000 euros.

La valeur unitaire des nombreuses pièces en argent datant des XIIIe et XIV siècles varie entre 20 et 570 euros, pour les plus rares. Mais ce sont les douze pièces en or datant de l'époque de la Peste noire et estimées à 11.500 euros chacune qui font grimper la valeur du butin.

"C'était irréel'

Comme le rapporte le Daily Mail, les quatre hommes, qui sondaient le sol avec des détecteurs de métaux, ont d’abord trouvé une douzaine de pièces. Mais leurs outils continuant de sonner, il ont continué de fouiller avant de tomber sur cet impressionnant butin.

"C'était irréel. Après avoir trouvé le trésor, puis après avoir nettoyé la zone, il a fallu étendre la zone de recherche deux fois parce que nous continuions à en trouver de nouvelles. C'était une succession de miracles", a déclaré Mateusz Novack, homme de ménage dans un hôpital de Newcastle, au Daily Mail.

Les pièces seront d’abord conservées dans un musée pour que leur valeur précise soit déterminée. Elles seront ensuite revendues et les quatre chercheurs de trésors se partageront les bénéfices avec le propriétaire du terrain qui abritait le butin.

Personne ne sait pourquoi tant de pièces étaient enterrées dans ce champs du Pays de Galles, mais il est possible que ce trésor ait été placé là par un noble de l’époque désireux de protéger ses richesses.

Juliette Mitoyen