BFMTV

Pays-Bas: un ex-militaire soupçonné d'avoir tué des jihadistes en Syrie arrêté

Un membre des YPG dans la ville syrienne de Ras Al-Aïn, près de la frontière turque, le 21 novembre 2013. (Photo d'illlustration)

Un membre des YPG dans la ville syrienne de Ras Al-Aïn, près de la frontière turque, le 21 novembre 2013. (Photo d'illlustration) - AFP

Un ex-militaire néerlandais soupçonné d'avoir combattu aux côtés de forces kurdes et d'être impliqué dans la mort de jihadistes du groupe Etat islamique en Syrie a été interpellé aux Pays-Bas, a annoncé vendredi le parquet néerlandais. Arrêté mercredi à Arnhem, dans l'est des Pays-Bas, l'homme de 47 ans a comparu vendredi devant un juge qui l'a libéré provisoirement à la condition qu'il remette son passeport aux autorités, afin d'éviter qu'il ne parte à nouveau en Syrie.

"La loi néerlandaise ne donne pas le droit aux citoyens, en dehors de situation exceptionnelle comme la légitime défense, d'utiliser d'eux-mêmes la violence, et encore moins la violence pour tuer", a indiqué le parquet dans un communiqué. "Tuer un combattant de l'EI pourrait dès lors mener à des poursuites pénales pour meurtre", a ajouté la même source.

Selon le parquet, l'homme aurait combattu aux côtés des Unités de protection du peuple kurde (YPG), notamment accusées par Amnesty International de déplacements forcés de population et de destructions de maisons. Le parquet assure que cet homme avait raconté fin 2015 dans les médias et sur Facebook sa participation à la lutte contre le groupe EI.
la rédaction avec AFP