BFMTV

Un touriste à l'origine d'une épidémie de rougeole qui a déjà fait 60 morts sur les îles Samoa

Campagne de vaccination contre la rougeole sur les îles Samoa, le 4 décembre 2019

Campagne de vaccination contre la rougeole sur les îles Samoa, le 4 décembre 2019 - ALLAN STEPHEN / UNICEF / AFP

Depuis mi-octobre, le taux d'infection a explosé avec 4052 cas recensés. 60 personnes, dont une très grande majorité d'enfants, sont morts.

60 morts, dont 52 enfants de moins de 4 ans, et plus de 4000 personnes contaminées. C'est le bilan provisoire de l'épidémie de rougeole qui sévit actuellement sur les îles Samoa, dans le Pacifique. Une hécatombe sur l'archipel qui compte un peu moins de 200.000 habitants et où le taux de vaccination contre cette maladie hautement contagieuse dépassait à peine les 30%.

Alors que les autorités sanitaires ont organisé en urgence une campagne de vaccination massive et obligatoire pour tenter d'éradiquer la propagation de la rougeole, l'enquête diligentée pour découvrir les causes de l'épidémie a livré ses premières conclusions. C'est un touriste néo-zélandais qui aurait apporté l'infection à Samoa au début du mois d'octobre, rapporte France inter.

Un drapeau rouge sur sa porte

L'état d'urgence sanitaire a été décrété sur l'archipel: toutes les administrations, écoles et services publics sont fermés ce jeudi et vendredi et les voyages et rassemblements sont strictement interdits. Seuls les parents contraints d'emmener leur enfant chez le médecin sont autorisés à se déplacer. Le reste de la population doit rester confinée chez elle.

Les personnes qui n'ont pas encore été vaccinées ont reçu la consigne d'afficher sur la porte de leur domicile un foulard ou un drapeau rouge afin de faciliter le travail des équipes sanitaires qui passent de maison en maison pour prodiguer les vaccins.

Mélanie Rostagnat