BFMTV

New York: bientôt du wifi ultrarapide dans toute la ville

Un exemple de design des futures bornes, ici dans une zone résidentielle du quartier de Brooklyn.

Un exemple de design des futures bornes, ici dans une zone résidentielle du quartier de Brooklyn. - LinkNYC

Les New-Yorkais devraient pouvoir bénéficier progressivement, à partir de fin 2015, d'un réseau Wi-Fi ultraperformant et gratuit, disponible dans toute la ville. Et sans que cela ne coûte un dollar au contribuable.

C'est le rêve de tout citoyen connecté. Un réseau wifi rapide, disponible partout et, tant qu'à faire, gratuit. La mairie de New York vient de présenter un plan de couverture intégrale de la ville permettant de réaliser cet objectif ambitieux, à partir de la fin 2015. La ville prévoit ainsi de se débarrasser de ses téléphones publics afin de les remplacer par des bornes high-tech ultra-perfectionnées.

Haute de trois mètres, ces installations appelées "Link" ("lien", en anglais) seront au nombre de 10.000. et couvriront un rayon 45 mètres. Offrant une connexion permanente, sécurisée et 20 fois plus rapide que la plupart des connexions privées, assure la mairie. Un tel débit devrait permettre, à titre d'exemple, de télécharger un film en haute définition de deux heures en moins d'une minute.

Dotées d'un écran tactile, ces bornes seront aussi un vecteur privilégié de communication avec les habitants. Ils pourront se repérer grâce au plan affiché sur l'écran tactile, contacter les services d'urgence, mais aussi passer des coups de téléphone dans tout le pays ou encore recharger leurs appareils mobiles. Pour se connecter, les New-Yorkais devront configurer le réseau une seule et unique fois, le réseau étant ensuite automatiquement reconnu.

Pas un sou à la charge du contribuable

Le consortium CityBridge a été choisi pour mener à bien ce pharaonique projet qui, d'après un communiqué officiel de la ville, sera "le plus large et le plus rapide réseau wifi au monde". Mieux, les bornes de LinkNYC ne coûteront pas un sou au contribuable new-yorkais. Elles seront financées par la publicité. La ville estime que les recettes publicitaires devraient atteindre les 500 millions de dollars au cours des 12 prochaines années. Les premières bornes devraient être opérationnelles à la fin de l'année prochaine et leur installation engendrera la création de 100 à 150 emplois.

De nombreux accès gratuits de type "hotspots" sont déjà accessibles à New York, notamment dans de nombreux parcs publics, mais aussi quantité d'autres lieux: restaurants, bibliothèques, campus, transports en commun. La ville les répertorie déjà dans un site indiquant la vitesse de connexion théorique et la possibilité ou non de brancher ses appareils. Mais s'il tient toutes ses promesses, LinkNYC devrait rendre tous ces réseaux obsolètes et représenter un pas de géant pour le New-Yorkais.

David Namias