BFMTV

Naufrage en Tanzanie: le bilan s'alourdit à 151 morts

Vue aérienne du ferry MV Nyerere dont le naufrage sur le lac Victoria a fait plus de 100 morts, le 21 septembre 2018 en Tanzanie

Vue aérienne du ferry MV Nyerere dont le naufrage sur le lac Victoria a fait plus de 100 morts, le 21 septembre 2018 en Tanzanie - Stringer, AFP

Plus de 200 personnes sont mortes après le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria en Tanzanie.

Le bilan du naufrage du ferry MV Nyerere jeudi dans le sud du lac Victoria, en Tanzanie, s'est alourdi pour atteindre 207 victimes samedi, au troisième jour des opérations de recherches, aselon un nouveau bilan communiqué samedi par la radio publique, qui cite le ministre tanzanien des Transports, Isack Kamwelwe.

Surchargé de passagers et de marchandises, le MV Nyerere a chaviré jeudi après-midi à quelques dizaines de mètres à peine de sa destination finale, le débarcadère de l'île d'Ukara.

Plusieurs témoins interrogés par l'AFP au téléphone ont rapporté qu'à l'approche de l'île, des passagers se sont déplacés vers l'avant du navire pour se préparer à débarquer. Ce mouvement aurait déséquilibré le bateau, qui s'est alors retourné.

"Les responsables seront absolument punis"

Par le passé, les naufrages dans cette région des Grands Lacs ont le plus souvent été imputés à des embarcations surchargées et vétustes, et les bilans élevés au fait que la plupart des passagers ne savent pas nager.

Evoquant une "négligence", le président tanzanien John Magufuli a ordonné vendredi soir que "toute les personnes impliquées dans la gestion du ferry" soient arrêtées. "Les responsables seront absolument punis", a-t-il promis.

Un miraculé

Alors que la capacité du navire est d'environ 100 passagers, des témoins ont rapporté à la télévision publique que presque plus du double d'entre eux se trouvaient à bord du ferry, mais les autorités n'ont pas pu confirmer ce nombre. Les registres des passagers sont le plus souvent lacunaires sur les navires sillonnant le plus grand lac d'Afrique.

Samedi à la mi-journée, contre toute attente, l'ingénieur du ferry a été extrait vivant de l'épave, après avoir survécu pendant près de deux jours dans un compartiment du navire encore rempli d'air, a indiqué le député Mkundi. Il a été immédiatement acheminé vers un centre de santé.

Tanzanie
Tanzanie © Vincent LEFAI, AFP
G.D. avec AFP