BFMTV

Turquie: nouvelle vague d'arrestations liées au putsch manqué de 2016

Manifestation à Istanbul en Turquie un an après le putsch manqué de juillet 2016

Manifestation à Istanbul en Turquie un an après le putsch manqué de juillet 2016 - YASIN AKGUL / AFP

137 personnes sont recherchées car soupçonnées de liens avec le mouvement de Fethullah Gülen, qui est accusé par Ankara d'avoir fomenté le coup d'Etat manqué de juillet 2016.

Les autorités turques ont émis ce vendredi des mandats d'arrêt contre 137 personnes, poursuivant les purges engagées contre le mouvement guléniste, accusé par Ankara d'avoir fomenté le putsch manqué de juillet 2016. Le procureur d'Ankara a émis des mandats d'arrêt à l'encontre de 35 sous-officiers de la Marine selon une déclaration envoyée à la presse. 

Des mandats d'arrêt ont par ailleurs été émis à l'encontre de 42 personnes par le procureur d'Istanbul et contre 60 militaires par le procureur de Konya, une ville du centre du pays où 22 personnes avaient déjà été interpellées en fin de matinée.

Les purges se poursuivent

Ces 137 personnes recherchées sont soupçonnées de liens avec le mouvement de Fethullah Gülen, un prédicateur installé aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années et accusé par Ankara d'avoir fomenté le coup d'Etat manqué de juillet 2016. Des accusations que nie fermement l'intéressé.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été arrêtées depuis le putsch manqué et plus de 140.000 limogées ou suspendues. Ces purges ne connaissent pas de répit plus de deux ans après la tentative de putsch, avec de nouveaux coups de filet annoncés chaque semaine ou presque.

Me.R. avec AFP