BFMTV

Turquie: des tirs entendus à Ankara, les ponts sur le Bosphore coupés

Des forces de sécurité turques passent devant un soldats turc le 15 juillet à Istanbul pendant un blocage d'un des ponts du Bosphore

Des forces de sécurité turques passent devant un soldats turc le 15 juillet à Istanbul pendant un blocage d'un des ponts du Bosphore - BULENT KILIC / AFP

L'armée est déployée à Ankara et Istanbul, une tentative de coup d'état militaire est en cours en Turquie. Le Premier ministre parle d'une "tentative illégale", les militaires putschistes assurent que les relations diplomatiques seront maintenues.

L'ESSENTIEL : 

Une tentative de coup d'Etat militaire est en cours en Turquie où des putschistes affirment avoir pris le pouvoir.

Dans la soirée de vendredi, des forces armées se sont déployées à Ankara, la capitale du pays et à Istanbul. 

Les putschistes ont instauré la loi martiale et un couvre-feu.

Dans la nuit, la situation devenait très tendue à Istanbul et Ankara où des tirs ont été signalés, des policiers tués et des civils blessés. Des bombardements ont aussi été entendus. 

  • Les pays occidentaux ont unanimement appelé au calme et au respect de la démocratie.

01h55 - Le Premier ministre assure que la situation est sous contrôle

Binali Yildirim assure que la tentative de coup d'Etat est "largement sous contrôle". 

01h45 - L'Otan appelle au "calme"

A son tour, l'Otan a appelé au "calme" en Turquie alors que les affrontements deviennent de plus en plus frontaux. L'organisation demande le "respect total des institutions démocratiques".

01h35 - Le Parlement turc bombardé à Ankara

01h15 - L'OL à Istanbul, mais "pas de souci particulier à se faire", selon Aulas

L'Olympique lyonnais se trouve à Istanbul ce vendredi soir. Alors que l'équipe devait affronter Fenerbahçe samedi, elle se retrouve confinée par le couvre-feu. Pour Jean-Michel Aulas interrogé par RMCSport, "les choses vont se dérouler calmement". 

01h05 - Barack Obama demande de soutenir le gouvernement turc "démocratiquement élu"

Le président américain a demandé de soutenir le gouvernement "démocratiquement élu" de Recep Tayyip Erdogan et appelle à "éviter violence et bain de sang". 

00h57 - Des soldats tirent sur la foule à Istanbul, des policiers tués à Ankara

Des soldats déployés dans les rues d'Istanbul tirent sur la foule alors qu'à Ankara 17 policiers ont été tués d'après une agence pro-gouvernementale. Selon la télévision turque, des avions de chasse F-16 ont abattu des hélicoptère de putschistes dans une ville qui n'a pas été précisée selon l'AFP.

00h55 - La Russie "extrêmement inquiète"

La Russie est "extrêmement inquiète" de la situation en Turquie, a déclaré dans la nuit de vendredi à samedi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, précisant que le président Vladimir Poutine était "tenu constamment informé" de l'évolution de la situation.

00h45 - Les réseaux sociaux partiellement bloqués

Twitter, Facebook ou encore Instagram sont régulièrement bloqués lors de situation de crise en Turquie. Lors de l'attentat contre l'aéroport Atatürk d'Istanbul par exemple, le gouvernement avait bloqué la plupart des réseaux sociaux. 

Cette fois, si plusieurs usagers ont rapporté plusieurs blocages notamment de Twitter depuis le début de la soirée. Le réseau social a assuré qu'il n'y pas de raison de penser qu'il a été "complètement bloqué en Turquie". "On suspecte un ralentissement intentionnel du trafic dans le pays", a précisé le groupe. 

Sur Facebook, de nombreux Live sont en cours un peu partout en Turquie et principalement à Ankara et Istanbul. 

00h40 - Ban Ki-Moon appelle au calme 

Le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon a appelé au calme en Turquie selon Reuters. "Les Nations-Unies sont entrain de clarifier la situation sur le terrain et appellent au calme" a déclaré un porte-parole. 

00h20 - Des chars ouvrent le feu près du Parlement

D'après Reuters, des chars ont ouvert le feu près du Parlement turc à Ankara, des coups de feu ont aussi été entendu à l'aéroport d'Istanbul. 

00h - L'UE appelle au "respect des institutions démocratiques"

La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé vendredi à la "retenue" et au "respect des institutions démocratiques" en Turquie, où le pouvoir en place dénonce une tentative de coup d'Etat.

23h50 - Une violente explosion entendue à Ankara

Une violente explosion a été entendue à Ankara, des jets et hélicoptères survolent la capitale. D'après CNNTurk, cité par l'agence Associated Press, l'explosion aurait eu lieu dans les locaux de la chaîne publique.

23h30 - Erdogan appelle les Turcs à descendre dans les rues pour résister 

Le Président Recep Tayyip Erdogan a appelé le peuple, dans une intervention Face time retransmise à l'antenne de CNNTurk sur le smartphone de la présentatrice, à descendre dans les rues pour résister.

Il dénonce un "soulèvement d'une minorité au sein de l'armée". 

23h15 - Loi martiale et couvre-feu instaurés par les putschistes 

"Nous ne permettrons pas que l'ordre public soit dégradé en Turquie. (...) Un couvre-feu est imposé sur le pays jusqu'à nouvel ordre", a indiqué notamment dans un communiqué signé par le "Conseil de la paix dans le pays", qui dit avoir "pris le côntrôle dans le pays".

23h10 - Les Etats-Unis et la Russie réagissent

John Kerry, le chef de la Diplomatie américaine espère "paix et continuité" en Turquie quand Sergueï Lavrov, son homologue russe, prévient : "Il faut éviter tout affrontement meurtrier". 

Aux frontières de la Turquie, la Grèce "suit la situation avec sang-froid" assure une source gouvernementale. 

22h35 - Le consulat de France à Istanbul recommande aux Français de rester chez eux. 

22h30 - L'armée turque dit avoir pris le pouvoir

La chaîne d'information CNN-Türk a rapporté une mobilisation "extraordinaire" devant le siège de l'état-major des armées. Le chef d'état-major est "pris en otage" par les militaires putschistes, selon une agence pro-gouvernementale. C'est d'ailleurs par un communiqué publié sur le site internet de l'état-major, que les militaires putschistes ont annoncé avoir pris le pouvoir.

22h05 - Le Premier ministre dénonce une "tentative illégale" 

Binali Yildirim parle quant à lui d'une "tentative illégale" par un "groupe" au sein de l'armée. Il avertit que ceux impliqués dans une action "illégale" paieront "le prix le plus élevé". 

Des militaires sur un des ponts du Bosphore d'Istanbul
Des militaires sur un des ponts du Bosphore d'Istanbul © DHA

21h50 - Les ponts du Bosphore coupés, Ankara survolée par des avions

Des ponts sur le Bosphore ont été coupés ce vendredi soir dans le sens Asie-Europe par des forces de sécurité à Istanbul, selon la télévision locale. Des tirs ont été entendus à Ankara. La capitale turque est notamment survolée à basse altitude par des hélicoptères et des jets. 

M.L. avec AFP