BFMTV

Istanbul: la police disperse la Gay Pride avec des balles en caoutchouc 

Des drapeaux gay flottent sur la place Taksim à Istanbul, le 24 juillet 2016

Des drapeaux gay flottent sur la place Taksim à Istanbul, le 24 juillet 2016 - OZAN KOSE / AFP

Samedi, les autorités turques avaient annoncé l'interdiction de la Marche des fiertés à Istanbul pour des raisons de sécurité.

La police turque a fait usage de balles en caoutchouc dimanche pour empêcher des manifestants de tenir la parade annuelle de la "Gay Pride" sur la place Taksim au centre d'Istanbul, au lendemain d'une interdiction de ce rassemblement décidée par les autorités locales. La police a tiré des balles en caoutchouc vers un groupe d'environ 40 manifestants, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Samedi, les autorités locales ont décidé de ne pas autoriser la tenue de la marche et des manifestations associées pour des questions de "sécurité des touristes" dans la zone concernée, et "d'ordre public". Les organisateurs ont répliqué en affirmant que la manifestation se déroulerait comme prévu, qualifiant l'interdiction d'"infondée".

Amnesty International a accueilli la décision des autorités avec "grande inquiétude", appelant la Turquie à lever cette interdiction et à respecter la liberté d'expression et la liberté de réunion.

En 2015 et 2016, des manifestants avaient bravé l'interdiction de se rassembler à l'occasion de la Marche des fiertés et avaient été violemment dispersés par les forces de l'ordre. Les années précédentes, ces manifestations s'étaient pourtant déroulées sans incidents, des milliers de personnes y prenant part pour défendre les droits des minorités LGBTI, devenant les plus importantes dans un pays musulman du Moyen-Orient.

Me.R. avec AFP