BFMTV
Syrie

Syrie: le clown d'Alep tué par une frappe aérienne

Des frappes aériennes sur une ville de la province syrienne d'Idleb. (image d'illustration)

Des frappes aériennes sur une ville de la province syrienne d'Idleb. (image d'illustration) - KARAM AL-MASRI - AFP

Anas al-Basha, directeur d'un centre venant en aide aux enfants d'Alep, est mort ce mardi dans un bombardement de la ville syrienne.

"Il faisait le clown... et avec lui les enfants souriaient et riaient". Voilà l'un des propos du message-hommage de l'association Children of SYRIA divulgué sur Facebook à l'attention de Anas al-Basha surnommé le clown d'Alep, tué, ce mardi, par des missiles russes ou du gouvernement dans le quartier rebelle assiégé de Mashhad, à l'est de la ville d'Alep, relate Associated Press.

Il brisait "les barrières entre les enfants"

Ce jeune homme de 24 ans, marié il a tout juste deux mois, était le directeur de "Space for Hope", un centre de bénévoles offrant notamment aux enfants d'Alep ayant perdu un de leurs parents, voire les deux, un soutien ainsi qu'une aide financière, précise l'agence de presse. 

"Il faisait des sketches aux enfants pour briser les murs entre eux", raconte Samar Hijazi à AP, l'une de ses collègues qui explique que leur tâche reste difficile à mener.

L'association suspend ses opérations

D'ailleurs, "Space for Hope", dont les locaux auraient été détruits rapporte Slate, a pour le moment suspendu ses opérations dans la ville d'Alep. Ces quatre derniers jours, 50.000 personnes de quartiers rebelles assiégés ont fui, terrifiées par les combats et les bombardements menés par le régime et ses alliés.

Les forces du régime de Bachar al-Assad ont lancé le 15 novembre une offensive pour reprendre Alep-Est aux mains des rebelles et dont elles ont depuis conquis près de 40%, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Sans relâche, elles poursuivent notamment leur avancée dans le quartier de Cheikh Saïd (sud-est), selon l'agence officielle Sana.

A.C.