BFMTV

Syrie: des forces soutenues par les Etats-Unis ont livré 280 jihadistes à l'Irak

Des hommes suspectés de combattre pour Daesh arrêtés par les forces démocratiques syriennes à Baghouz le 22 février 2019

Des hommes suspectés de combattre pour Daesh arrêtés par les forces démocratiques syriennes à Baghouz le 22 février 2019 - Bulent KILIC / AFP

Les jihadistes de Daesh défendent leur dernière enclave dans l'est de la Syrie, face à l'offensive des forces arabo-kurdes soutenues par la coalition internationale.

Des forces boutant Daesh hors de ses derniers territoires dans l'est de la Syrie avec le soutien des Etats-Unis ont livré 280 jihadistes irakiens aux autorités irakiennes, a annoncé Bagdad dimanche soir.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont arrêté "un grand nombre" de combattants de Daesh "de plusieurs nationalités, dont plus de 500 Irakiens", a indiqué dans un communiqué le service de communication des affaires de sécurité. "A ce stade, 280 (Irakiens) ont été livrés".

Les forces de sécurité irakiennes avaient reçu une liste de noms à vérifier dans une base de données en coordination avec les autorités judiciaires, qui ont délivré des mandats d'arrêt contre des jihadistes.

Des jihadistes piégés

Le Premier ministre irakien Adel Abdel Mahdi a déclaré mardi lors de sa conférence de presse hebdomadaire que son pays suivait de près la situation dans l'est de la Syrie, où les partisans de Daesh, acculés, pourraient traverser la frontière pour passer en Irak.

L'Irak a proclamé victoire sur Daesh en décembre 2017 après avoir chassé les jihadistes de leurs territoires conquis en 2014.

Soutenues par les frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis, les FDS ont piégé les jihadistes dans moins d'un demi km2 dans un hameau du désert syrien.

Mélanie Rostagnat avec AFP