BFMTV

Genève II: divisée, l'opposition syrienne confirme sa participation à la conférence

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. - -

Moins de 24 heures après l'avoir invité, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a décidé lundi d'exclure l'Iran de la conférence de paix en Syrie qui s'ouvre mercredi en Suisse. Du coup, une partie de la coalition syrienne confirme sa participation.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a retiré son invitation à l'Iran à participer mercredi en Suisse à la session inaugurale de la conférence de paix en Syrie, a annoncé lundi son porte-parole Martin Nesirky.

Ban Ki-moon "a décidé que la réunion d'un jour à Montreux (Suisse) aura lieu sans la participation de l'Iran", a-t-il déclaré, justifiant cette décision
par le refus iranien de soutenir un gouvernement de transition en Syrie.

L'opposition syrienne a aussitôt salué le retrait de l'invitation à l'Iran et confirmé sa participation à la conférence Genève II.

L'opposition syrienne divisée

Mais le Conseil national syrien (CNS), une des principales composantes de l'opposition syrienne, a annoncé lundi son retrait de la Coalition pour protester contre la décision de celle-ci de participer à la conférence de Genève II où elle doit négocier avec le régime de Damas sur une issue au conflit.

Le CNS, qui a toujours refusé de négocier tant qu'il n'y aurait pas de garanties d'un départ du président Bachar al-Assad, a estimé qu'en décidant de participer à cette conférence, la Coalition nationale reniait ses "engagements" à l'égard de la révolte syrienne.

D. N. avec AFP