BFMTV

Alep: la Ville de Paris demande la création d'un "corridor humanitaire"

Anne Hidalgo et 2.000 autres maires veulent demander la création d'un corridor humanitaire à Alep (photo d'illustration)

Anne Hidalgo et 2.000 autres maires veulent demander la création d'un corridor humanitaire à Alep (photo d'illustration) - AFP

En marge d'une rencontre avec Brita Hagi Hassan, le président du conseil local des quartiers rebelles d'Alep, Anne Hidalgo a annoncé lundi des mesures d'aides en faveur de la ville syrienne. La maire de Paris demande par ailleurs l'ouverture d'un "corridor humanitaire" pour acheminer l'aide et laisser sortir les populations face à l'offensive de Bachar al-Assad.

Une aide financière

La maire PS de la capitale proposera à la mi-décembre en Conseil de Paris le vote d'une convention d'aide humanitaire avec la ville sinistrée sous le feu des combats, dégageant par ailleurs une enveloppe de 100.000 euros en plus du million d'euros donnés par Paris aux associations humanitaires intervenant en Syrie depuis 2011.

La maire de Paris et les quelque 2000 maires du monde réunis dans l'organisation Cité Gouvernements Locaux Unis (CGLU), vont également solliciter une rencontre auprès de l'ONU pour y plaider qu'un "corridor humanitaire puisse être aménagé sans passer par le conseil de sécurité", là où se fait le "blocage", a indiqué la maire de Paris.

La "question aujourd'hui est celle de l'acheminement de l'aide humanitaire", a indiqué l'élue parisienne, "il faut un corridor humanitaire qui permettre l'acheminement des aides mais aussi la sortie des populations qui souhaitent sortir pour se mettre à l'abri", a-t-elle dit.

La Ville de Paris va par ailleurs apposer sur les bâtiments municipaux des banderoles de soutien aux habitants d'Alep.

M.L. avec AFP