BFMTV

Israël annule la construction de 20.000 logements de colons en Cisjordanie

Benjamin Netanyahu à Jerusalem le 10 mars 2013

Benjamin Netanyahu à Jerusalem le 10 mars 2013 - -

L'annonce de ces constructions avait suscité l'inquiétude des États-Unis pour le processus de paix.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dû annuler un projet de construction de 20.000 logements annoncé par le ministère du Logement, qui avait suscité une volée de condamnations des Etats-Unis et des Palestiniens.

Sous pression internationale, Benjamin Netanyahu a ainsi désavoué publiquement son ministre du Logement Uri Ariel, membre du Foyer juif, un parti nationaliste religieux fervent partisan de la colonisation des Territoires palestiniens.

"Une confrontation non nécessaire"

"Cette initiative ne contribue pas à la colonisation. Au contraire, elle lui porte tort. (...) Cette action provoque une confrontation non nécessaire avec la communauté internationale au moment où nous nous efforçons de persuader des membres de la même communauté de parvenir à un meilleur accord avec l'Iran", a reproché Benjamin Netanyahu.

L'annonce du projet de planification de 20.000 logements de colons en Cisjordanie occupée - un chiffre record - par le ministère du Logement avait suscité "l'inquiétude" de Washington et de vives critiques des Palestiniens, qui s'étaient dit prêts à mettre fin aux négociations de paix si Israël ne revenait pas sur ces décisions.

Elle a fait l'effet d'une bombe alors qu'Israël et les États-Unis sont déjà à couteaux tirés sur la question nucléaire iranienne. Benjamin Netanyahu a accusé la commmunauté internationale et en particuliers les Etats-Unis de vouloir conclure à tout prix un "mauvais accord" avec Téhéran.

A.D. avec AFP