BFMTV

Irak: des enfants torturés, crucifiés et esclaves de l'Etat islamique

Des enfants de la communauté yazidi ayant fui l'Etat islamique en Irak, en août 2014.

Des enfants de la communauté yazidi ayant fui l'Etat islamique en Irak, en août 2014. - Ahmad al-Rubaye - AFP

Selon un rapport de l'ONU publié mercredi, le groupe Etat islamique procède à l'asservissement et au massacre de nombreux enfants, notamment issus des minorités yazidi et chrétienne, en Irak.

Toujours plus loin dans la barbarie. Le Comité des droits de l'enfant des Nations unies (CRC) dénonce, dans un rapport publié mercredi, le traitement réservé par l'Etat islamique (EI) à des enfants irakiens. Selon l'ONU, le groupe jihadiste recrute dans le pays "un grand nombre d'enfants", y compris handicapés, pour en faire des combattants, des kamikazes et des boucliers humains.

De nombreux mineurs seraient également vendus comme esclaves sexuels, quand d'autres sont crucifiés ou enterrés vivants, selon ce rapport. 

Boucliers humaines, kamikazes, esclaves

Des Irakiens mineurs sont de plus en plus souvent utilisés par Daesh (l'acronyme arabe de l'EI, NDLR) pour commettre des attentats suicides, jouer le rôle d'informateurs ou servir de boucliers humains
chargés de protéger des installations des bombardements de la coalition emmenée par les Etats-Unis, détaille le rapport.

Les experts ont également expliqué comment certains sont forcés à travailler à des postes de contrôle ou employés à la fabrication de bombes pour les jihadistes.

Selon le CRC, une vidéo diffusée sur Internet montre de très jeunes enfants, âgés d'environ huit ans et moins, entraînés pour devenir des enfants soldats. Le comité a exhorté Bagdad à explicitement criminaliser le recrutement d'une personne de moins de 18 ans dans les conflits armés.

Les jeunes Yazidis et Chrétiens en première ligne

Dans ce document, le comité des Nations unies dénonce par ailleurs l'"assassinat systématique" d'enfants appartenant à des minorités religieuses ou ethniques. Il relate plusieurs cas d'exécutions de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d'enfants vivants. Il ajoute qu'un grand nombre ont été tués ou grièvement blessés dans des frappes aériennes ou des bombardements imputés à l'armée irakienne, et que d'autres ont succombé à la déshydratation, à la faim ou à la chaleur.

"Nous sommes vraiment très préoccupés par la torture et le meurtre de ces enfants, tout particulièrement ceux qui appartiennent à des minorités, mais pas seulement", a déclaré Renate Winter, l'un des 18 experts indépendants membres du CRC.

Des enfants de la communauté Yazidi ou de la communauté chrétienne, sont en effet nombreux à faire partie des victimes, selon elle. De jeunes handicapés seraient aussi pris pour cible par les jihadistes. "Nous avons des informations sur des enfants, en particulier des enfants déficients mentaux, qui sont utilisés comme kamikazes, très probablement sans leur propre consentement", a ainsi dit Renate Winter.

Sévices sexuels

Le CRC a en outre dénoncé les nombreux cas d'enfants auxquels l'EI a fait subir des violences sexuelles, ainsi que les enlèvements et l'asservissement sexuel d'enfants. "Les enfants des minorités ont été capturés dans beaucoup d'endroits, vendus sur des marchés avec sur eux des étiquettes portant des prix, ils ont été vendus comme esclaves", explique le rapport à ce sujet.

Les dix-huit experts indépendants qui ont contribué à la rédaction de ce rapport demandent aux autorités irakiennes de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les enfants
qui vivent sous le joug de l'Etat islamique et de poursuivre les auteurs des crimes.

Bien que le gouvernement irakien soit tenu pour responsable de la protection de ses administrés, Renate Winter a toutefois reconnu qu'il est actuellement difficile de poursuivre les membres des "groupes armés non étatiques" pour de tels actes. Selon elle, le gouvernement irakien devrait s'efforcer de faire tout son possible pour protéger les enfants dans les zones qu'il contrôle et pour les extraire des lieux contrôlés par l'EI.

A.S. avec agences