BFMTV

Des jihadistes font exploser une célèbre mosquée de Mossoul

Explosion dans le centre de Mossoul, en Irak, le 7 avril 2017

Explosion dans le centre de Mossoul, en Irak, le 7 avril 2017 - AHMAD GHARABLI / AFP

Les explosions se multiplient dans la ville irakienne de Mossoul. Ce mercredi, un minaret emblématique a été détruit par les jihadistes de l'Etat islamique.

Les jihadistes du groupe Etat islamique ont fait exploser mercredi le minaret penché emblématique de la vieille ville de Mossoul et la mosquée adjacente où leur leader Abou Bakr al-Baghdadi avait fait sa seule apparition publique en 2014, a annoncé le commandant de l'armée irakienne responsable de l'offensive de Mossoul.

L'EI a rapidement réagi via son agence de propagande Amaq en accusant l'aviation américaine d'avoir détruit les deux monuments par un bombardement.

"Nos forces étaient en train d'avancer (...) dans la vieille ville, lorsqu'arrivées à 50 mètres de la mosquée al-Nouri, Daesh a commis un nouveau crime historique en faisant exploser la mosquée al-Nouri et la hadba", le minaret penché qui lui est adjacent, a déclaré le général Abdulamir Yarallah dans un communiqué.

La destruction de deux de ces monuments les plus célèbres de la deuxième ville d'Irak intervient au quatrième jour de l'offensive menée par l'armée irakienne contre l'EI avec le soutien d'une coalition militaire menée par les Etats-Unis, dans les derniers kilomètres carrées de la vieille ville où les jihadistes sont retranchés et lui opposent une sanglante résistance.

Elle s'ajoute à la longue liste des monuments historiques irakiens détruits par l'EI en Irak et en Syrie depuis la proclamation par Abou Bakr al-Baghdadi de son "califat" sur les zones contrôlées par son groupe dans ces deux pays, il y a trois ans.

Me.R. avec AFP