BFMTV

Conflits religieux: une hausse inédite dans le monde

Une église copte détruite dans un attentat à Dafinya, en Libye, en décembre 2012. Les chrétiens sont la communauté la plus harcelée dans le monde.

Une église copte détruite dans un attentat à Dafinya, en Libye, en décembre 2012. Les chrétiens sont la communauté la plus harcelée dans le monde. - -

INFOGRAPHIE - Le Pew Research Center dévoile son dernier rapport sur les violences envers les croyants dans le monde. On y apprend que les tensions sont de plus en plus nombreuses et que la tendance n'annonce rien de bon pour les années à venir.

Les conflits et harcèlements liés à la religion ont augmenté de manière significative dans le monde depuis six ans. Plus précisément: le nombre de pays dans lequel on constate de telles violences est très clairement à la hausse, et à l'inverse, les territoires qui ne connaissent pas du tout ces tensions diminuent, selon une enquête du Pew Research Center, un institut américain, dévoilée le 15 janvier.

De toutes les zones géographiques du monde, seules les Amériques semblent épargnées par ce regain des tension. Mais globalement, l'institut Pew montre que les chiffres sont au plus haut depuis qu'ils ont commencé cette enquête, il y a six ans.

L'étude se base sur 18 sources officielles, telles que les Etats eux-mêmes, mais aussi les organisations internationales comme le rapporteur de la liberté de culte de l'ONU ou des ONG, comme Human Rights Watch ou Amnesty International.

(Le niveau de harcèlement envers la religion dans la société par pays - Pew Research Center)

L'étude porte sur 198 pays, soit plus de 99% de la population mondiale. Un tiers des pays évalués aujourd'hui éprouvent de sérieuses tensions religieuses, du fait du gouvernement ou de la société en général. En 2007, ce chiffre était de 20%. Cela va des violences aux brimades, jusqu'au terrorisme.

4% de la population vit dans un pays aux restrictions faibles

La zone Afrique du Nord - Moyen-Orient est particulièrement touchée. L'institut y voit les secousses du printemps arabe qui a exacerbé les tensions et favorisé les attaques contre les minorités, comme en Egypte avec la persécution de la communauté copte. Pew note également une forte hausse en Chine.

Si les tensions sociales ont augmenté, on peut en dire autant des restrictions religieuses promulguées par les gouvernements. Trois pays sur dix se situent à un niveau "Haut" ou "Très haut", et peu de nations en sont totalement exemptes. L'Egypte s'illustre dans ce domaine en prenant la tête du classement, mais la Chine est juste derrière, suivie de l'Iran et de l'Arabie Saoudite. Sur une échelle de quatre, la France se place dans ce classement sur le deuxième échelon, "Modéré".

Selon le Pew, 4% seulement de la population mondiale vit dans un pays où le niveau de restriction des pratiques religieuses est faible. En 2007, c'était 14%. Ces 10% de différence sont directement allés grossir la part de population vivant dans un pays très restrictif. Des chiffres impressionnants, en partie dus au fait que plusieurs pays extrêmement peuplés sont haut placés dans la liste, comme la Chine ou l'Indonésie.

Les harcèlements à la hausse

Parmi les 25 pays les plus peuplés, la Russie, le Pakistan, l'Indonésie et la Birmanie sont les pays qui ont connu le plus grand nombre de conflits religieux. Les communautés les plus stigmatisées sont les chrétiens et les musulmans, qui représentent la moitié de la population mondiale. Ils sont presque à égalité sur ce triste podium. Les juifs connaissent aussi un niveau record.

Signe peu encourageant pour l'avenir, la courbe par religion montre clairement une tendance à la hausse pour à peu près toutes les religions étudiées. En particulier, l'année 2011 fait figure de charnière, selon le Pew, en partie à cause des agitations du Printemps arabe.

En fait, 48% des pays ont vu un accroissement de la violence religieuse entre 2011 et 2012, tandis que 21% ont stagné et que seulement 32% ont vu leur niveau de violence baisser.

Dans la majorité des pays, la hausse des violences demeure contenue entre 0,1 et 0,9%. Mais cela suffit à diriger la tendance générale dans le mauvais sens.

L'institut Pew a enfin recueilli les faits de brimades sur les femmes pour motif religieux: agression, arrachage de voile... elles ont progressé dans un tiers des pays. Ici, en revanche, l'évolution est très significative: le nombre de pays dans lesquels de telles agressions sont perpétrées a grimpé de 7% en 2007 à 32% aujourd'hui. Le climat n'est pas à la tolérance vestimentaire.

Du côté des bonnes nouvelles, on peut tout de même relever que la Côte d'Ivoire, la Serbie, l'Ethiopie, Chypre ou la Roumanie sont des pays où la violence religieuse a, au contraire, baissé.

A noter: l'institut n'a pu collecter les données de la Corée du Nord, mais précise toutefois que ce régime est "le plus répressif au monde, y compris pour la religion".

Olivier Laffargue